Un entretien avec Sylvie Auger, responsable du développement de Cap Habitat

Lancé il y a un peu plus d'un an, où en est le développement de la franchise Cap Habitat?Sylvie Auger : Lorsque Patrick Milono a décidé de lancer le développement de son entreprise en franchise, il s'est entouré d'une équipe de spécialistes qui ont permis la signature de 8 contrats en 2003. D'autre part, deux cessions de formation de 52 jours ont déjà eu lieu pour les franchisés et leurs équipes. La première qui a débuté en novembre vient de se terminer. La seconde concerne les secteurs de Toulouse, Angers et le Nord.Le premier enseignement que nous pouvons tirer de ce démarrage est que nos franchisés réalisent parfaitement les objectifs prévus. M. Adam qui est implanté dans le Nord a déjà mis des collaborateurs en formation pour les villes de Lille et Arras, pour développer immédiatement son activité.Je dois dire que nous sommes tout à fait favorables à une configuration de multifranchise, qui correspond bien à notre activité de services. Chaque franchisé peut étendre sa zone d'influence sur des territoires voisins. C'est un moyen de développer son entreprise en faisant bien entendu des économies d'échelle importantes.Depuis le démarrage, quelle a été l'évolution de votre enseigne?L'offre Cap Habitat s'est étendue. Nous avons mis en place un GIE dans lequel chaque franchisé devient actionnaire. Ce groupement servira notamment à gérer et à centraliser les achats de produits et fournitures. Ensuite, l'entreprise a obtenu son numéro d'agrément formation. C'est un axe très important du développement de Cap Habitat. Nous participons à une formation de BTS force de vente qui aura lieu dans nos locaux, dispensée par des enseignants d'écoles de commerce. Chacun de nos partenaires recrutera des élèves. C'est un outil qui permet à tous nos partenaires de bénéficier de personnel compétent, formé et fidélisé. Le réseau qui est en plein développement pourra bénéficier d'un vivier de commerciaux, ce qui est un avantage réel.Enfin, nous avons mis en place des commissions de franchisés : informatique, management... Elles seront étendues au fur et à mesure du développement du réseau. Nous sommes une jeune enseigne, mais nous voulons que les franchisés participent à la vie du réseau. Pouvez-vous nous parler du marché sur lequel vous vous situez?C'est un marché très atomisé, composé d'artisans, non organisés. D'autre part, la demande est très importante puisqu'elle concerne toutes les maisons de plus de 10 ans. J'insiste, c'est un marché renouvelable tous les 10 ans. Nos franchisés ont donc une clientèle potentielle importante et pérenne. Quels sont vos objectifs de développement?Je pense que cette année, nous dépasserons le cap des 20 implantations. Nous serons présents au salon de la franchise et nous avons débloqué un budget relativement important pour concrétiser ces objectifs.Quel est le profil des candidats que vous recherchez?Ils doivent avoir un tempérament commercial, apte à gérer une équipe. Ils doivent aussi avoir un intérêt pour la rénovation de l'habitat. Cela me parait indispensable. Aujourd'hui, nos franchisés viennent d'horizons très différents. Ils sont attirés par un concept innovant, qui a des ambitions internationales, situé sur un marché porteur. Je crois que nous avons là des arguments pour attirer des candidats de qualité. Nous leur apportons une formation longue, un accompagnement de proximité... Nous avons un contact quasi quotidien avec nos franchisés. Notre intranet leur permet également d'obtenir un soutien permanent.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.