Nokia rachète la part de Psion dans Symbian

 |  | 397 mots
Lecture 2 min.
Le capital de Symbian ne cesse de changer de main. Avec une ligne directrice: le renforcement de Nokia. Le Finlandais a annoncé lundi qu'il rachetait les 31,1% de Psion, une opération qui porte sa participation à 63,3%. Montant de la transaction: 135,7 millions de livres (198 millions d'euros). Selon l'accord conclu entre les deux parties, Nokia versera d'abord 93,5 millions de livres puis 0,84 livre (1,23 euro) par téléphone équipé de Symbian vendu par Psion cette année et l'an prochain.L'opération valorise Symbian 436,2 millions de livres, soit 45% de plus que lors du dernier changement de capital. En septembre dernier, Motorola cédait ses 19% détenus dans Symbian à la fois à Nokia et à Psion, dans une transaction valorisant la société 300 millions de livres. Le Finlandais portait alors sa part de 19 à 32,2%. L'implication de Nokia est plutôt bien vue par les observateurs. "Cela garantit à Symbian de très solides ressources notamment en termes de financement. La stratégie de Nokia est de conserver Symbian en tant que société indépendante", note un analyste interrogé par Bloomberg. Il faut dire que Symbian a encore besoin d'un soutien financier fort, Nokia ayant prévenu que, malgré une croissance de ses revenus, la société resterait dans le rouge dans un avenir prévisible. Mais c'est semble-t-il le prix à payer pour créer un concurrent de poids face à Microsoft. Car c'est bien dans cette optique qu'a été créée la société. Fruit d'un consortium de constructeurs, Symbian, qui a conçu un système d'exploitation pour mobiles, a pour objectif d'être une alternative crédible face au géant du logiciel, afin de ne pas lui laisser s'accaparer le même monopole dans le mobile que dans le PC. Aux côtés de Nokia, Samsung, Sony-Ericsson, Siemens et Matsushita Electric sont présents au capital de la société.Et pour l'instant, Symbian, en s'assurant l'appui du premier constructeur mondial de combinés mobiles, parvient à conserver une certaine avance. La prochaine étape clef pour la société sera la 3G, qui sera bientôt lancée. Sur ce thème, le premier opérateur mondial Vodafone disait à la fin du mois de décembre que Microsoft connaissait encore un certain nombre de problèmes. Pendant ce temps, Nokia équipe la gamme de six Smartphones des solutions Symbian. Le 7650 fut même l'un des premiers terminaux Vodafone Live !, l'Internet mobile de Vodafone.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :