BNP Paribas poursuit ses acquisitions aux Etats-Unis

 |  | 380 mots
Lecture 2 min.
A l'occasion de la présentation des résultats annuels de BNP Paribas, Baudoin Prot, le directeur général du groupe, avait prévenu la communauté financière: BNP Paribas était en mesure de mobiliser 5 à 6 milliards d'euros pour des acquisitions. Une partie de cette enveloppe va être consommée puisque la banque française, via sa filiale américaine BancWest, a choisi de s'offrir Community First Bankshares. Pour cette acquisition qui renforce sa présence aux Etats-Unis, et particulièrement dans l'ouest du pays après le rachat de United California Bank (UCB) et la prise de contrôle totale de BancWest, le groupe français va débourser environ 1,2 milliard de dollars, soit 974 millions d'euros. La transaction se fera en cash avec un prix de 32,25 dollars par action, soit selon le communiqué de BNP Paribas "16,2 fois les résultats 2003, ce qui représente une prime de 14% par rapport à la moyenne des cours de Bourse des 3 derniers mois". Cette opération cadre bien avec la stratégie énoncée début février par Baudoin Prot, à savoir procéder à des acquisitions ciblées plutôt que céder aux sirènes des opérations à grand spectacle. Pour mener à bien sa stratégie de rachats, BNP Paribas dispose d'une force de frappe financière conséquente puisque ses fonds propres se montaient à la fin 2003 à 27,1 milliards d'euros. Après le rachat de Community First, BNP Paribas pourrait continuer son shopping américain puisque que le groupe déclare rester "attentif aux opportunités" d'acquisition aux Etats-Unis.L'acquisition annoncée aujourd'hui doit encore recevoir l'approbation de l'assemblée générale des actionnaires de Community First ainsi que le feu vert des autorités réglementaires et boursières. L'opération devrait être finalisée dans le courant du troisième trimestre de l'année en cours. Elle permettra à BancWest de franchir le cap des 500 agences, d'atteindre 3,4 millions de comptes et de devenir la 7ème banque de l'ouest des Etats-Unis. Selon Baudoin Prot, l'opération devrait être relutive dès cette année. Le groupe attend des synergies de l'ordre de 50 millions de dollars par an, a précisé le directeur général de la BNP.A la Bourse de Paris, le titre BNP Paribas progresse de 2,73% en clôture à 48,35 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :