Un entretien avec Thierry Laval, dirigeant chez Bert's

 |  | 811 mots
Lecture 4 min.
Yves Sassi: Comment est né le concept Bert's ?Thierry Laval : Le concept est né en février 2002, sur une idée d'Olivier Bertrand, qui avait compris qu'il existait un manque sur le marché de la restauration. Le premier "Café contemporain" a ouvert place de l'Alma, à Paris et a été testé pendant un an. Le principe étant de mettre en place une réelle valeur ajoutée à ce type de restauration.Nous ne sommes absolument pas une sandwicherie, et nous avons créé un concept qui est en totale rupture avec ce type de restauration, en offrant un cadre très différent de ce qui se faisait jusqu'à présent. Les codes couleurs et graphiques sont novateurs, les matériaux plus nobles, la presse, des fauteuils, tous ces éléments donnent un aspect "lounge"...Il faut amener les clients à s'asseoir et à avoir envie de déguster quelque chose. Cette "mise en scène" permet de travailler tous les créneaux horaires. C'est une nouvelle génération de cafés, qui tient compte de l'évolution des comportements.Vous avez lancé Bert's en créant 8 succursales. Aujourd'hui vous vous lancez dans un développement en franchise. Pourquoi ? Depuis 2002, nous avons ouvert 8 cafés en succursales. Il est bien évident, dans un groupe comme le nôtre, qu'il n'est pas question de lancer un concept en franchise sans s'être assuré qu'il fonctionne parfaitement. C'est important de la part d'un franchiseur de s'investir en propre pour montrer qu'il croit dans son concept. Nos franchisés ne sont pas des cobayes.Nous avons lancé notre recrutement au salon de la franchise en mars dernier, et je crois pouvoir dire que l'accueil que nous y avons reçu nous conforte dans nos choix. Désormais, nous lançons la franchise... mais on va y aller gentiment !Le groupe a une philosophie très tournée vers le client, sa satisfaction. La qualité de l'accueil est un élément primordial dans la réussite de ce type de commerce. C'est une valeur incontournable des concepts du groupe. Le client est roi... surtout quand il a tort. C'est cette culture que nous allons transmettre à nos franchisés. D'autre part, une des forces du groupe, c'est d'aller chercher le client... et non de l'attendre sagement dans la boutique.Le groupe maîtrise parfaitement ce secteur d'activité, mais aussi la franchise. Il est actionnaire à 49% de l'enseigne "Century 21 Commerce", qui ne compte pas moins de 78 agences, ce qui nous permet de maîtriser le savoir-faire du franchiseur. D'autre part, nous sommes également franchisés, puisque nous possédons une dizaine de franchises Quick. Au salon de la franchise, vous faisiez partie des stands les plus convoités. Or, vous annoncez que vous n'ouvrirez sans doute pas plus de 5 établissements. Votre groupe dispose de moyens suffisants pour un développement plus rapide. Pourquoi cette prudence ?Pourquoi ce développement mesuré ? Nous sommes des gens rapides, mais sans précipitation. Etant donné les demandes que nous avons reçues depuis l'annonce du développement en franchise, nous pourrions ouvrir sans difficultés une quinzaine de nouveaux points de vente. Mais nous voulons être sélectifs et d'autre part, pour assurer un service franchiseur de qualité, il faut disposer de structures adaptées. Aujourd'hui, nous avons les équipes nécessaires pour nous occuper de 5 nouveaux partenaires. C'est notre objectif pour cette année.Nous estimons notre potentiel à une cinquantaine d'établissements en France. Ensuite, nous nous développerons à l'export, dans les pays européens à forte croissance, notamment en Europe de l'Est et du Nord ainsi que dans le Middle East, au Canada et en Asie. De la même façon, nous nous y investirons... gentiment, malgré une forte demande, qui nous a beaucoup surpris.Je crois que ce qui fait le succès du concept pour de futurs partenaires étrangers, c'est qu'il s'agit d'un concept vraiment novateur qui reflète réellement une ambiance à la française. Bert's, ça sent le Paris qu'aiment les étrangers !Le groupe vient de reprendre la chaîne Toastissimo. Quels sont vos objectifs de développement pour cette enseigne ?Aujourd'hui, Toastissimo compte 22 établissements dont 11 dans les cinémas UGC et 11 succursales. Au troisième trimestre, nous allons lancer à nouveau le développement de l'enseigne en franchise. Dans l'univers du sandwiche, Toastissimo possède une réelle originalité grâce à un produit unique. Son pain, qui est croustillant, délicieux, contient un mélange d'huile d'olive et de sel. Il est très sain. C'est un pain que l'on ne trouve que chez les boulangers à Rome et chez nous. Nous sommes par conséquent en cours de création d'un concept rénové qui mettra bien en valeur cet aspect méditerranéen. Nous allons repositionner le concept en une offre mass market de qualité : relooking des magasins, du logo, changement de la carte... et changement de culture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :