Postbank serait valorisé en-dessous des ambitions de la Deutsche Post

 |  | 371 mots
Lecture 2 min.
La Deutsche Post arrivera-t-elle à lever les 3 milliards d'euros espérés via l'introduction en Bourse de 49,9% du capital de sa filiale Postbank? Rien n'est moins sûr au regard de la réserve actuelle des investisseurs vis-à-vis des IPO. Alors que Dieter Hein, analyste chez Fairesearch, a expliqué à La Tribune que "les attentes des candidats sont beaucoup trop élevées" (voir ci-contre), même certains banquiers ne semblent pas y croire.Selon une évaluation interne que s'est procurée l'AFP, Deutsche Bank (retenu aux côtés de Morgan Stanley pour diriger la mise sur le marché de Postbank) ne valoriserait la première banque allemande de détail qu'entre 4,4 et 5,3 milliards d'euros et non pas 6 milliards comme espéré par la Deutsche Post.En d'autres termes, les titres pourraient être proposés à un prix compris entre 26,83 et 32,32 euros l'unité au lieu de la fourchette de 30,50 à 36,50 euros maintes fois évoquée jusqu'ici.Selon la Deutsche Bank, il n'y a toutefois dans cette estimation rien d'officiel et de définitif. L'évaluation "date de quinze jours et a été effectuée pour des besoins internes", a expliqué à l'agence de presse un porte-parole de la banque.Il n'empêche que ces chiffres viennent semer le trouble suite aux multiples revers subis par les candidats à l'introduction à Francfort. Après les renoncements de X-Fab et Siltronic en mars, c'est la chaîne d'ateliers de réparation de voitures, ATU, qui a fait machine arrière mercredi dernier en raison de la nervosité du marché. Quand à ceux qui ont réussi à aller jusqu'au bout, ils ne peuvent se targuer d'avoir remporté un vif succès. Entré en Bourse la semaine dernière (voir ci-contre), le fabricant de distributeurs de billets Wincor Nixdorf a du revoir à la baisse la taille de son opération et a fixé un prix tout en bas de fourchette.Même si Postbank se présente avec des arguments (notamment sa place de leader allemand de la banque de détail), son introduction est donc loin d'être gagnée d'avance. On en saura un peu plus le 7 juin, date à laquelle doit être annoncée la fourchette de prix. Quand à la première cotation, elle est prévue pour le 21 juin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :