Ryanair souffre de la concurrence sur les tarifs aériens

 |  | 265 mots
Lecture 1 min.
Les low-costs sont décidément dans une phase de turbulence. Après EasyJet le mois dernier, c'est au tour de Ryanair d'annoncer des résultats en nette baisse. Sur son exercice 2003/2004 (clos en mars), le transporteur irlandais a enregistré un recul de 14% de son bénéfice avant impôts à 228,5 millions d'euros, contre 264,5 un an avant. C'est la première fois depuis son introduction en Bourse que Ryanair enregistre une baisse de ses résultats.Le bénéfice net de Ryanair a lui aussi chuté de 14%, à 206,6 millions d'euros, en raison d'une baisse des tarifs et de la hausse des taxes aéroportuaires, explique la compagnie. Quant au chiffre d'affaires, il s'est établi à 1,074 milliard d'euros, soit une hausse de 27,5% sur un an .Ces mauvais chiffres sont conformes aux attentes des analystes, qui avaient révisé leurs prévisions à la baisse après un "profit warning" de Ryanair en janvier. "Nos prévisions pour les douze mois à venir restent très prudentes", a souligné le directeur général Michael O'Leary, malgré une croissance prévisible d'environ 20% du trafic passagers et une hausse de capacité de 16%.Les taux de remplissage sont actuellement supérieurs à ceux d'il y a un an à la même époque. Mais le patron de Ryanair prévient qu'ils vont baisser dans le courant de l'exercice. En cause: la concurrence acharnée dans le secteur. "L'hiver prochain, beaucoup de nos concurrents en difficulté vont faire du dumping pour tenter de survivre", estime Michael O'Leary, qui prévoit un recul des marges de l'ordre de 10 à 20%.Mardi, à Dublin, le titre Ryanair a perdu 1,83%, à 4,30 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :