Pas de retraitement des comptes d'Adecco

 |  | 436 mots
Lecture 2 min.
Beaucoup de bruit pour rien? En annonçant, en janvier dernier, que des problèmes comptables avaient été détectés dans sa filiale nord-américaine, le groupe suisse de travail temporaire, numéro un mondial du secteur, avait déclenché une tornade boursière. Dans un contexte marqué par les fraudes comptables massives observées notamment aux Etats-Unis, son action avait perdu un tiers de sa valeur en une séance. D'autant que le groupe avait annoncé qu'il ne pourrait publier dans les temps ses résultats 2003 et que ses comptes des années précédentes devraient être réexaminés.Mais finalement, il semblerait que les fameux problèmes comptables, dont la nature exacte n'a jamais été publiée, n'étaient pas si dramatiques que cela. En publiant ce matin, après les avoir repoussés à deux reprises, des résultats 2003 plutôt favorables, avec une progression de 26% du bénéfice net, Adecco précise en effet que l'audit de ses comptes réalisé par Ernst and Young est terminé, et qu'il n'entraînera pas de retraitement des comptes des exercices précédents...Selon le communiqué du groupe, ainsi, "Ernst and Young a confirmé au Conseil d'administration qu'il va délivrer une certification sans réserve de l'ensemble des éléments financiers consolidés préparés selon les normes (comptables américaines) US GAAP". Certes, l'affaire des comptes américains n'est pas tout à fait terminée. Adecco précise que le groupe et certains de ses directeurs et administrateurs "font l'objet de poursuites collectives (class action) aux Etats-Unis pour allégation de violation par le groupe des lois boursières fédérales relatives aux informations publiées". Mais le groupe affirme qu'il se défendra "vigoureusement" contre ces accusations.Autre conséquence de cette affaire: elle pèsera sur les comptes 2004 du groupe. En effet, précise Adecco, "la rentabilité sera affectée en 2004 par les coûts significatifs non récurrents liés au retard d'audit". Reste que en dépit de cette affaire, le groupe a publié ce matin - avec quatre mois de retard - des résultats satisfaisants pour l'année écoulée. En 2003, Adecco a dégagé un bénéfice net de 305 millions d'euros, en hausse de 26% sur 2002. Le bénéfice d'exploitation s'est établi à 505 millions d'euros contre 446 millions l'année d'avant, alors même que le groupe avait annoncé une baisse de celui-ci. Le chiffre d'affaires baissait de 5% à 16,3 milliards d'euros. Du coup, le titre Adecco monte sensiblement mardi à Zurich, dans un marché pourtant difficile. A la clôture, il gagne 4,22%, à 62,95 francs suisses.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :