Acquisition américaine pour Schneider Electric

Un peu plus de onze mois après avoir mis la main sur le groupe suédois TAC, Schneider Electric fait une nouvelle acquisition sur le marché des automatismes du bâtiment et de la sécurité. Cette fois, l'industriel français va débourser 403 millions de dollars en numéraire pour s'emparer d'Andover Controls, société du groupe Balfour Beatty, dont le métier consiste à proposer à ses clients d'installer dans les bâtiments des produits qui permettent l'automatisation et le contrôle de l'ensemble de leurs fonctions (ventilation, chauffage, éclairage, énergie, sécurité).Cette opération s'inscrit dans le droit fil de la stratégie affichée par la direction de Schneider depuis l'échec de la reprise de Legrand: à savoir procéder à des acquisitions ciblées. Andover Controls, qui a enregistré en 2003 un chiffre d'affaires de 169,1 millions de dollars et emploie 690 personnes à travers le monde, réalise 70% de son activité aux Etats-Unis. La société a dégagé lors de l'exercice écoulé un bénéfice d'exploitation de 28,3 millions de dollars, dégageant une marge opérationnelle de 16,7%. Dans un communiqué, le PDG de Schneider Electric, souligne que "combinée à l'expertise de TAC, Andover Controls nous permettra de devenir le leader des systèmes ouverts et intégrés dans les Automatismes du Bâtiment, tout en apportant une base solide pour un futur développement dans la Sécurité". Ce marché est évalué selon Schneider à 20 milliards d'euros par an et affiche une progression annuelle de 7%.A la Bourse de Paris, le titre Schneider Electric gagne 2,14% à 55 euros, mercredi soir.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.