Naissance d'un géant européen des casinos

 |  | 211 mots
Lecture 1 min.
Confirmant l'information parue dans La Tribune ce matin (lire ci-contre), le groupe Accor a annoncé le regroupement des actifs casinotiers et hôteliers de la Société Hôtelière de la Chaîne Lucien Barrière (SHCLB), de la Société des Hôtels et Casino de Deauville (SHCD), contrôlées par la famille Barrière Desseigne, de Accor Casinos et de leurs filiales respectives.A l'issue de l'opération soumise aux autorisations des autorités de la concurrence et à celles des autorités de tutelle des casinos, le communiqué d'Accor souligne que "la famille Barrière Desseigne détiendra durablement 51%, Accor 34% et Colony Capital 15% de la nouvelle entité Groupe Lucien Barrière". Outre sa participation au capital, Colony Capital apportera 100 millions d'euros dans le nouveau groupe.Sur la base des chiffres 2003, Groupe Lucien Barrière affiche un chiffre d'affaires de 900 millions d'euros et regroupe 37 casinos parmi lesquels ceux d'Enghien et de Deauville, soit environ 5.000 machines à sous. Ce mariage vient faire de l'ombre au Groupe Partouche, jusque là leader incontesté du marché en France depuis son opération en 2002 sur la Compagnie européenne de Casinos. A Paris, le titre Groupe Partouche progresse tout de même de 2,42% en fin de séance. L'action Accor gagne pour sa part 1,38%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :