Kanebo renonce à vendre ses cosmétiques

 |  | 298 mots
Lecture 1 min.
La bataille boursière pour la prise de contrôle des cosmétiques du japonais Kanebo n'aura pas lieu. Le groupe, numéro deux japonais du secteur, a indiqué qu'il abandonnait le projet de cession de son activité cosmétique, qui représente 40% de son chiffre d'affaires. L'annonce a fait plonger le titre Kanebo à la Bourse de Tokyo de plus de 14%.Ce feuilleton, qui anime la chronique financière nippone depuis de longs mois, connaît donc un épilogue très surprenant. Le 9 février dernier pourtant, les investisseurs croyaient bien que ce dossier allait se transformer en juteux duel boursier. Un fonds d'investissement nippon Unison Capital avait en effet confrmé avoir proposé une offre pour les cosmétiques de Kanebo. Or depuis octobre, le groupe japonais, présent à la fois dans le textile et les cosmétiques, menait des négociations avec Kao, numéro un japonais dans le secteur de l'hygiène, pour la cession de cette même division cosmétique. Le montant de l'affaire était estimé, selon la presse japonaise, à 400 milliards de yens soit près de 3 milliards d'euros. Ces espoirs sont donc déçus. Selon des sources citées par Reuters, la rupture des négociations entre Kanebo et Kao seraient dues à des questions de culture d'entreprise et aux problèmes d'endettement de Kanebo. Faute d'accord, ce dernier annonce un plan alternatif. Le groupe annonce que, d'une part, à compter de début mai il fera de sa division cosmétique une société séparée, et que d'autre part il va demander l'aide de l'Industrial Revitalisation Corp of Japan (IRCJ), organisme para-étatique de soutien aux entreprises en difficulté. Le groupe dans le rouge au premier semestre est aujourd'hui dans une situation financière compliquée avec une dette d'environ 5 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :