Ciba s'offre le finlandais Raisio Chemicals

 |   |  352  mots
L'opération pourrait être le signe d'une reprise du secteur chimique. Le chimiste suisse de spécialités Ciba a annoncé vendredi matin qu'il s'emparait de la filiale chimique du groupe finlandais Raisio pour 475 millions d'euros. Une fois l'accord autorisé par les différentes autorités de la concurrence, Ciba deviendra un acteur majeur de l'industrie de transformation du papier et y atteindra la taille critique. Pour Ciba, ce marché devient essentiel. Jusqu'ici, le groupe bâlois était surtout spécialisé dans le domaine de la teinture et des peintures. Il s'ouvre ici un nouveau marché qui devrait, selon les termes du communiqué de la société, lui permettre "d'atteindre ses objectifs de croissance du chiffre d'affaires et de marge". "L'industrie du papier montre des signes très clairs de reprise", a ajouté le président de Ciba, Michael Jacobi, dans une interview à Bloomberg. "Les prix sont désormais revenus à des niveaux économiquement acceptables", a-t-il également argumenté. Raisio Chemicals a réalisé en 2003 422 millions d'euros de chiffre d'affaires, soit 48% de l'ensemble du groupe Raisio, par ailleurs spécialisé dans l'agro-alimentaire. L'opération sera payée par Ciba en cash et en partie par une reprise des dettes de Raisio. Elle devrait devenir effective dès le deuxième ou le troisième trimestre de 2004 et sera relutive en 2006. Les coûts de restructuration devraient s'élever, selon Ciba, à 100 millions de francs suisses (64 millions d'euros). Avec cette opération, Ciba, qui est une des valeurs les plus appréciées dans le secteur par les analystes, commence à dépenser son importante réserve de cash. Grâce à une restructuration réussie et à des coûts faibles, le groupe bâlois est en effet parvenu à accumuler au 31 décembre dernier pas moins de 2,6 milliards de francs suisses de liquidités disponibles (1,67 milliard d'euros). Un cas qui est relativement rare dans la chimie européenne. C'est dire si cette opération ne sonne pas encore vraiment l'heure d'une reprise des opérations de grande envergure en Europe.En clôture vendredi, le titre Ciba perdait 1,29% à Zurich. A l'inverse, celui de Raisio a bondi à Helsinki de 28,5%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :