Les ventes des marques phares d'Unilever déçoivent

C'est un peu la soupe à la grimace chez Unilever. Certes, le géant anglo-néerlandais peut afficher, grâce aux réductions de coûts, une progression de 7% à 851 millions d'euros de son bénéfice net avant éléments exceptionnels et amortissements. Une performance très largement conforme aux attentes des marchés. Mais les analystes devraient être en revanche déçus, tout comme la direction d'Unilever d'ailleurs, par la piètre augmentation des ventes des 400 principales marques du groupe présent à la fois dans l'agro-alimentaire (Knorr, Findus, SlimFast...) et dans l'hygiène et les produits d'entretien (Dove, Rexona, Axe, Omo, Cif, Domestos...).Les ventes de ces marques phares n'ont progressé que de 1,3% et Unilever annonce que des actions vont être entreprises pour répondre à cette situation. Le chiffre d'affaires global a pour sa part reculé de 2%. Comme en 2003, le groupe a dû composer au premier trimestre avec une conjoncture difficile. Unilever, même s'il perçoit une certaine amélioration, se montre prudent pour le reste de l'exercice, pointant "une augmentation du niveau d'activité des concurrents dans certains marchés clés". Unilever avait déjà dû renoncer en février dernier à son objectif d'une hausse comprise entre 5% et 6% des ventes de ses marques phares en 2004. Le groupe avait alors précisé que désormais il se concentrait sur l'amélioration de la valeur actionnariale par le biais de rachats d'actions et de hausses du dividende. Pour cette année, le groupe vise une croissance de ses principales marques supérieure aux 2,5% de l'an dernier, des marges d'exploitation de plus de 16% et une croissance de son bénéfice par action située dans le bas de la fourchette à deux chiffres.Sur les marchés, c'est la déception qui domine. A la clôture, le titre cède 6,63%, à 54,90 euros, à la Bourse d'Amsterdam.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.