Degussa tombe dans le rouge

 |  | 298 mots
Lecture 1 min.
De suspense, il n'y en avait guère. En octobre dernier, Degussa avait annoncé la couleur: l'exercice 2003 se terminerait dans le rouge. Le scénario s'est effectivement réalisé puisque le chimiste allemand a enregistré pour l'exercice écoulé une perte nette de 159 millions d'euros, à comparer à un bénéfice de 227 millions d'euros en 2002.Cette dégradation du résultat net traduit principalement la décision prise au troisième trimestre par le groupe de passer dans ses comptes une charge de 500 millions d'euros pour dépréciations d'actifs dans sa division chimie fine. Parallèlement à ces dépréciations d'actifs, Degussa a entamé une restructuration de cette branche, prévoyant même de fermer certaines des 19 usines de cette division.Néanmoins, et c'est un point de satisfaction, Degussa, pourtant affecté par la hausse de l'euro et du coût des matières premières, est parvenu à limiter l'érosion de son résultat d'exploitation (Ebit) et de son chiffre d'affaires. L'Ebit s'inscrit en recul de 6% à 878 millions d'euros, une performance légèrement supérieure aux attentes du marché. Les analystes sondés par Reuters tablaient en moyenne sur un Ebit de 864 millions d'euros. Quant au chiffre d'affaires, il se replie de 3% à 11,4 milliards d'euros. Dans ces conditions, Degussa a tout de même décidé de distribuer un dividende à ses actionnaires. Celui-ci sera inchangé par rapport à 2002, à 1,10 euro par action.Pour ce qui est de l'avenir, Degussa souligne que l'appréciation de l'euro continue de peser sur l'activité mais le groupe pointe aussi "les premiers signes d'un retournement de cycle". Degussa pronostique donc une légère amélioration de son chiffre d'affaires et de son résultat d'exploitation en 2004.A la Bourse de Francfort, le titre Degussa affiche mardi en fin de journée une baisse de 2,03% à 31,35 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :