Nissan vise les 4,2 millions de voitures vendues en 2007

Nissan ne se reposera pas sur ses lauriers. Avant même d'avoir totalement achevé un plan triennal de réduction de coûts baptisé "Nissan 180", le groupe japonais annonce qu'à compter d'avril 2005 débutera un nouveau programme appelé Value Up. Mais le contexte a bien changé pour Nissan: il ne s'agit pas là d'un plan de redressement mais bien d'un programme de conquête.Il faut dire que Nissan n'est plus le constructeur automobile à la dérive décrit il y a quelques années. Les résultats de l'exercice 2003-2004 (clos à fin mars) sont là pour le prouver. Le deuxième constructeur automobile japonais (derrière Toyota) affiche un résultat net record de 503,7 milliards de yens, soit 3,84 milliards d'euros (avec une parité yen/euro correspondant à la moyenne des taux de change enregistrée durant l'exercice), en hausse de 1,7%. Bien plus impressionnante est la croissance du bénéfice d'exploitation: +11,9% à 825 milliards de yens (6,29 milliards d'euros).Plus qu'aux réductions de coûts, l'amélioration de la rentabilité de Nissan (détenu à 44% par Renault) doit beaucoup à ses succès commerciaux. Le groupe a vendu pour la première fois en 13 ans plus de 3 millions de véhicules lors de l'exercice écoulé, grâce notamment à sa réussite aux Etats-Unis. Le chiffre d'affaires du groupe s'est pour sa part apprécié de 8,8% à 7.429 milliards de yens (56,6 milliards d'euros), portant la marge opérationnelle du groupe à 11,1%, soit l'une des meilleures du secteur automobile mondial.C'est dans ce contexte que Carlos Ghosn, aux commandes de Nissan depuis 5 ans et successeur désigné de Louis Schweitzer, a annoncé que débuterait à compter du mois d'avril 2005 un nouveau plan triennal destiné à conforter, voire améliorer la position du groupe. A travers ce plan Value Up, Nissan se fixe un objectif de ventes annuelles de 4,2 millions de véhicules "d'ici la fin de l'exercice fiscal 2007", soit une progression de 37% par rapport aux niveaux actuels de ventes. Le groupe entend, sur la période considérée, maintenir sa marge opérationnelle parmi les plus élevées du secteur et prévoit également de lancer 28 nouveaux modèles afin de d'alimenter sa politique d'expansion géographique. A plus court terme, c'est à dire l'exercice en cours, Nissan table sur un résultat d'exploitation de 860 milliards de yens, soit une progression de 4,3% par rapport à celui enregistré lors de l'année écoulée.En Bourse, Renault cède 3,52% en clôture à 63 euros. A Tokyo, l'action Nissan a terminé sur une hausse de 1,43%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.