Stabilité du résultat annuel de Thales

Thales a annoncé ce matin une quasi-stabilité de son résultat net en 2003. Le groupe d'électronique de défense a enregistré un résultat net de 112 millions d'euros (contre 111 millions en 2002) alors que les analystes interrogés par Reuters tablaient sur un recul de 13% à 96 millions. L'endettement de l'entreprise, réduit pour la troisième année consécutive, a été ramené à 906 millions d'euros, contre 1,32 milliard à la fin 2002. Commentant ces résultats, Denis Ranque, le PDG de Thales, s'est montré satisfait de la performance réalisée par le groupe. "Dans un environnement toujours difficile pour les activités civiles de l'aéronautique et des technologies de l'information et des services, Thales a maintenu en 2003 son chiffre d'affaires, à périmètre et taux de change comparables, et amélioré sensiblement ses performances opérationnelles globales."Thales a effectivement dû faire face à des effets de changes défavorables, l'euro s'étant apprécié l'an dernier de 20% face au dollar mais aussi de 10% face à la livre sterling. Par ailleurs, le groupe a passé dans ses comptes au cours de l'exercice 2003 des charges qui ont pesé sur son bénéfice net. Le coût des mesures de restructuration a progressé de 35% à 197 millions d'euros, essentiellement en raison de l'accélération des cessations d'activités de salariés âgés en France (dispositif "Casa"), qui ont consommé 96 millions d'euros l'an dernier contre 29 millions en 2002. Cette année, le poids de ce dispositif devrait être moindre puisque selon Ross Mc Inness, directeur financier du groupe, elles ne porteront que sur 10-15 millions en 2004, dernière année d'activation de ce dispositif.Le résultat de Thales a également souffert de la mise en place par le groupe des nouvelles normes comptables internationales IAS 19. Cela a conduit le groupe à passer 85 millions d'euros dans ses comptes annuels pour abonder ses fonds de retraites de capitalisation, afin de rétablir leur structure financière après la baisse des marchés financiers en 2002. Pour ce qui est du seul résultat d'exploitation, celui-ci s'est établi à 698 millions d'euros, en progression de 17% par rapport au résultat publié en 2002. La marge d'exploitation s'est quant à elle améliorée de 0,7 point à 6,9% du chiffre d'affaires. La hausse du résultat d'exploitation a été tirée par les activités de défense (+13% à 545 millions d'euros) et aéronautiques (+11% à 140 millions). La contribution de la division Technologies de l'information et services (IT&S) recule de 31% à 37 millions d'euros mais elle s'est redressée au cours de la dernière partie de l'exercice, souligne le groupe. Thales a poursuivi l'an dernier le recentrage d'IT&S, ce qui s'est traduit par 146 millions d'euros de chiffre d'affaires cédés dans cette division l'an dernier. Dans l'édition du 10 mars de la Tribune, Denis Ranque annonçait que le groupe avait décidé de garder au sein de cette division IT&S, sa filiale Thales Information Systems. En 2002, le projet de vendre à GFI Informatique cette entreprise qui travaille dans l'intégration des systèmes informatiques et de gestion avait échoué.Pour l'avenir, Thales table en 2004 sur une "croissance modeste du chiffre d'affaires" à périmètre et taux de change constants, "compte tenu de l'augmentation de chiffre d'affaires escomptée dans les activités IT&S et de la stabilité des ventes en défense et en aéronautique". Le communiqué du groupe souligne que "le résultat d'exploitation devrait à nouveau s'inscrire en progression, en particulier grâce au redressement des activités IT&S et compte tenu d'une évolution favorable dans les activités de défense et de la bonne tenue du résultat de l'aéronautique".A la Bourse de Paris, après avoir un temps réagi positivement à ces annonces, le titre Thales est passé dans le rouge entraîné par la baisse du marché. A la clôture, il lâche 2,89%, à 28,90 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.