Le marché automobile français en forme au mois de mai

 |  | 316 mots
Lecture 1 min.
Pour le septième mois consécutif, le marché automobile français s'affiche en hausse. Au mois de mai il s'établit en progression de 8,4% en données brutes, par rapport à mai 2004, avec 219.883 immatriculations de voitures particulières et véhicules utilitaires légers. "Le marché automobile se maintient donc à un bon niveau", souligne le CCFA, le comité des constructeurs français d'automobiles, qui publie ces chiffres. Sur cinq mois, le marché progresse de 6,4% en données brutes. Dans un marché français porteur, les marques françaises de voitures particulières neuves progressent de 5,2% avec 104.253 immatriculations enregistrées. Cette progression française doit beaucoup au groupe PSA, puisque le groupe affiche une croissance de 18,2% des immatriculations sur un an. Sur cinq mois, les ventes de PSA ont progressé de 5,5% en France. Si Peugeot progresse de 9,7%, Citroën affiche une croissance de 30,8% de ses immatriculations. En revanche, Renault profite moins de la croissance puisque le groupe affiche une baisse de 8,2% de ses ventes d'une année sur l'autre, en mai. Sur cinq mois, les ventes de Renault en voitures neuves particulières gagnent 2,1%.Par ailleurs, du côté des voitures étrangères, Nissan affiche une croissance de 31,6% de ses ventes de voitures neuves (+22,6% sur cinq mois), tandis que GM progresse de 11,8% (+13,1% sur cinq mois). Le groupe Ford progresse pour sa part de 120,5% (+3,9% sur cinq mois) et le groupe Fiat de 16,7% (+2,9% sur cinq mois).BMW progresse de 29,4% en mai sur un an, et de 18,2% sur les cinq premiers mois de l'année, alors que ses marques BMW, DaimlerChrysler et Mercedes affichent des progressions à deux chiffres sur un an. Le groupe Volkswagen pour sa part, affiche une baisse de 3,9%, en raison de la chute de 20,6% (la plus importante) des ventes de Volkswagen neuves dans l'Hexagone. Mais sur cinq mois, le groupe affiche une hausse de 7,2% de ses ventes, tandis que la marque éponyme recule de 3,1% sur cinq mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :