L'Unedic relève ses prévisions de déficit pour 2005

 |  | 310 mots
Lecture 1 min.
Compte tenu d'une croissance qui ne devrait pas dépasser 1,5% cette année, le déficit du régime d'assurance chômage devrait atteindre 3,4 milliards d'euros à la fin de l'année, soit un déficit cumulé de 13,675 milliards au total fin 2005. Quant au nombre de chômeurs, il ne régresserait que de 67.000 cette année, selon les prévisions du régime d'assurance-chômage publiées mercredi. En mars dernier, lors de ses précédentes estimations, l'institution avaient anticipé un déficit cumulé de 12,7 milliards d'euros pour la fin 2005 et une diminution du nombre de chômeurs de 120.000 personnes. Pour justifier ces révisions plutôt pessimistes, l'Unedic indique que "les industriels français pâtissent actuellement d'une nette dégradation du climat des affaires, intervenue de façon rapide et assez peu anticipée". Une détérioration de l'environnement économique due en partie aux effets néfastes de l'euro fort et de la hausse des prix des matières premières. En revanche, un certain optimisme est de mise pour les exercices suivants. L'Unedic anticipe un excédent de 58 millions d'euros en 2006, qui abaisserait le déficit cumulé à 13,617 milliards d'euros à la fin 2006. Pour les deux années suivantes, "les projections de croissance du PIB à 2,1% en 2007 et 2008 pourraient entraîner un résultat financier de l'assurance chômage de 2,457 milliards d'euros en 2007 et de 5,346 milliards en 2008", indique le régime d'assurance chômage. Dans cette hypothèse, même si les finances de l'assurance-chômage devraient rester dans le rouge, avec un déficit cumulé de 11,161 milliards d'euros fin 2007 et de 5,815 milliards fin 2008, elles seraient considérablement allégées. Quant aux créations nettes d'emplois, elles pourraient passer de 60.000 cette année à 150.000 l'an prochain, avant d'atteindre 221.000 et 217.000 en 2007 et 2008. Le nombre de chômeurs de catégorie 1 diminuerait de 110.000 en 2006, puis de 182.000 en 2007 et de 195.000 en 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :