Le gouvernement crée un congé parental mieux rémunéré

2 mn

Aider les familles avec une nouvelle formule de congé parental mieux rémunérée et un doublement du crédit d'impôt pour les frais de garde des enfants: c'est l'initiative annoncée ce matin par le Premier ministre Dominique de Villepin à l'occasion de la Conférence de la famille qui se tenait à Matignon.S'exprimant en présence du mouvement familial et des partenaires sociaux, le chef du gouvernement a donc confirmé la création d'une deuxième formule de congé parental, qui prendra place à côté de la formule actuelle (lire ci-contre). Ce congé ne durera qu'un an, au lieu des trois années du premier dispositif, mais sera mieux rémunéré. Il ne sera accessible qu'à partir du troisième enfant.L'indemnité versée sera en effet de 750 euros par mois, au lieu des 512,64 euros de la formule actuelle. Cette innovation, qui entrera en vigueur à compter du 1er juillet 2006, coûtera quelque 140 millions d'euros en année pleine. Selon Dominique de Villepin, il s'agira donc là d'un "effort considérable" de la part des pouvoirs publics.Le gouvernement n'entend malgré tout pas en rester là. Cette réforme "est une première étape", a précisé le Premier ministre, qui a demandé au ministre de la Santé Xavier Bertrand et au ministre délégué à la Famille Philippe Bas d'étudier "une refonte plus importante" du congé parental. L'objectif serait en particulier de "favoriser une utilisation plus grande de ces congés par le père", étant donné que le congé parental est à l'heure actuelle utilisé à 98% par les femmes... Deuxième mesure forte en faveur des familles: le crédit d'impôt pour les frais de garde d'enfants de moins de six ans hors du domicile familial va être doublé. Une initiative qui figurera dans la prochaine loi de finances.Des dispositions nouvelles vont par ailleurs permettre aux parents dont un enfant est gravement malade, handicapé ou accidenté de bénéficier plus facilement de l'allocation de présence parentale. Les parents "disposeront désormais d'un crédit de 310 jours ouvrés sur une période de trois ans", a annoncé le Premier ministre, soulignant qu'ils pourront l'utiliser "de manière fractionnée, et non par période fixe de quatre mois comme c'est le cas aujourd'hui". Par ailleurs, Dominique de Villepin a réaffirmé la volonté du gouvernement de voir les logiciels de filtrage et de contrôle parental d'accès à Internet devenir "disponibles automatiquement et pour tous" afin d'éviter aux enfants "de tomber sur des contenus choquants" (lire ci-contre).

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.