Belle séance de rebond pour le CAC 40, EADS en vue

 |  | 384 mots
Lecture 2 min.
Bien orientée tout au long de la matinée, la Bourse de Paris a réduit son avance dans le début de l'après-midi alors que les places financières américaines se montraient indécises. Une hésitation vite oubliée et à la clôture, le CAC 40 gagne 0,68% à 4.222,02 points dans un volume de 2,93 milliards échangés sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie prend 0,17% et à Francfort, le Dax avance de 0,46%. Côté devises, l'euro revient au-dessus de 1,21 dollar, à 1,2139 dollar précisément. Le contrat juillet sur le brut léger américain, qui arrive à échéance ce soir, cède 7 cents à 59,30 dollars le baril après avoir inscrit un nouveau record à 59,52 en séance.Sur le plan économique, la consommation des ménages français a diminué de 0,9% en mai après une hausse de 1,1% en avril. En Allemagne, l'indice ZEW du sentiment économique a rebondi à 19,5 points en juin, contre 13,9 en mai. Concernant la zone euro, le coût de la main-d'oeuvre a augmenté de 3,1% sur un an au premier trimestre. Aucun indicateur américain ne figure au programme de ce mardi.La fermeté du dollar profite à EADS, qui progresse de 3% à 24,74 euros, signant ainsi la plus forte hausse du CAC 40. Egalement concernés, L'Oréal prend 0,84% à 60,05 euros, Thomson 2,04% à 20,99 et Saint-Gobain concède 0,58% à 47,04 euros. Le groupe a annoncé l'acquisition du norvégien Optimera Gruppen. Le montant de l'opération n'a pas été dévoilé, mais Optimera a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 4,3 milliards de couronnes (514 millions d'euros).Axa avance de 2,22% à 20,70 euros. L'assureur a annoncé que son bénéfice net de l'exercice 2004 avait progressé de 48%, à 3,74 milliards d'euros, selon les normes IFRS, qui excluent les coûts liés aux acquisitions, contre 2,52 milliards en normes françaises.A l'inverse, Arcelor recule de 1,91% à 16,43 euros. Comme ses homologues japonais, le groupe pâtit des craintes d'une baisse des prix alors que la production mondiale d'acier a augmenté de 10,3% à 95,4 millions de tonnes en mai. La concurrence chinoise est particulièrement vive avec une croissance de 37,5% de la production le mois dernier au record de 29,7 millions de tonnes.Enfin, Publicis s'apprécie de 1,52% à 24,78 euros alors que Bear Stearns et Lehman Brothers ont placé le groupe en tête des classements de New Business, concernant les budgets remportés. Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :