Le pétrole plombe le commerce extérieur français

 |  | 436 mots
Lecture 2 min.
La brutale montée des cours du baril de brut sur les marchés pétroliers enregistrée au mois de mars a pesé sur le commerce extérieur français. En mars, le déficit commercial de la France s'est établi à 2,379 milliards d'euros, contre 1,7 milliard en février.Les exportations s'élèvent à 28,522 milliards d'euros et les importations à 30,901 milliards, selon les données corrigées des variations saisonnières publiées ce matin par les services des Douanes. Les Douanes notent que les exportations industrielles "refluent depuis leur fort rebond de janvier. Le montant des échanges reste élevé, même si le repli actuel apparaît sensible pour les biens intermédiaires et l'industrie automobile". L'activité de l'industrie aéronautique et spatiale soutient toujours le commerce extérieur. En mars, 19 Airbus ont été exportés pour un montant de 1,029 milliard d'euros, après les 1,153 milliard enregistrés en février pour la vente de 17 appareils. Sur le trimestre, les échanges atteignent "leurs plus hauts niveaux" selon les experts des Douanes. Les exportations ont progressé de 1% à un rythme modéré, en raison du faible redémarrage de l'activité chez nos principaux partenaires européens, et d'un ralentissement de la croissance au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Côté importations, les Douanes notent "une forte hausse des prix, mais aussi un accroissement des volumes acheminés". En hausse de 1,3%, celles-ci sont principalement soutenues par la demande intérieure des ménages, notamment en biens de consommation et en produits de l'industrie automobile."Déjà très élevée, la facture énergétique s'alourdit en mars de 800 millions d'euros dans un contexte de tension sur les cours des hydrocarbures", observent les Douanes dans un communiqué. Les importations de pétrole brut connaissent une hausse très marquée, de l'ordre de 30% en valeur, avec "forte tension sur les prix".Sur le plan de la structure géographique des échanges de la France, les Douanes constatent que la balance commerciale avec les pays de la zone euro continue de se dégrader pour atteindre un déficit de 1,63 milliard d'euros. Avec les pays du continent américain, en dépit d'un recul des exportations, la balance commerciale de la France est dans le vert et affiche un excédent de 159 millions d'euros. Enfin, avec l'Asie, le déficit atteint 989 millions d'euros, la hausse des exportations dans le domaine aéronautique et de biens intermédiaires ne pouvant compenser la progression des importations de produits textiles et électroniques notamment. Au regard de ces statistiques mensuelles, la balance commerciale accuse un déficit trimestriel de 5,389 milliards contre 5,013 milliards au quatrième trimestre 2004.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :