Les "class actions", meilleur placement 2004 pour les épargnants américains

 |  | 387 mots
Bingo! Vous avez perdu de l'argent en Bourse? Rejoignez une plainte en nom collectif! Les accords conclus dans ce domaine en 2004 ont été en effet particulièrement juteux pour les investisseurs. Selon un rapport publié il y a quelques jours, la moyenne des fonds versés par class action aux investisseurs a augmenté l'année dernière de 33%, à 27,1 millions de dollars, contre 20,3 millions en 2003. Les experts qui ont réalisé l'étude s'avouent eux-mêmes surpris par les chiffres. Mais prédisent que la tendance à la hausse devrait se poursuivre, du fait, en particulier, d'un marché boursier en baisse de 2000 à 2002. De fait, derrière les montants record octroyés se cachent les pertes - tout aussi record - des épargnants. La moyenne des pertes enregistrées par le total des plaignants se situait en effet à 2,5 milliards de dollars en 2003, à comparer par exemple avec un maigre chiffre de 140 millions de dollars pour les poursuites ayant fait l'objet d'un accord en 1996. En 2004, cependant, la moyenne des pertes des plaignants ne s'est affichée qu'à 1,7 milliard de dollars. Parmi les accords noués l'année dernière se trouvent ceux concernant WorldCom, Raytheon, et Bristol-Myers Squibb. De grosses sociétés, pour de gros montants. Mieux, si un projet de loi a été voté au Sénat la semaine dernière, dans le but de limiter la possibilité pour les particuliers de lancer des poursuites en nom collectif, le texte, qui devrait être adopté par la Chambre, puis envoyé au président Bush pour qu'il promulgue la loi ces jours-ci, exclut les plaintes en nom collectif concernant les placements. Enfin, une nouvelle tendance se fait jour: au delà des fonds demandés aux entreprises pour éponger les pertes des investisseurs, nombreux sont les accords qui exigent désormais des réformes en matière de corporate gouvernance. Bref, au delà d'années difficiles du point de vue boursier, la loi Sarbanes Oxley sur la corporate gouvernance, adoptée en 2002, produit ses effets jusque devant les tribunaux. Enfin, selon les prévisions du récent rapport, la probabilité de se retrouver poursuivi en justice par le biais d'une class action est en hausse pour les entreprises. Si elle était de 1,6% par an en 1995, elle se situe désormais à 2%. Certains - les épargnants, en l'occurrence - ont de quoi se réjouir...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :