La Constitution attire les électeurs en masse

 |   |  424  mots
C'est une participation record qui semble avoir marqué le référendum français sur le projet de traité constitutionnel. Alors que les bureaux de vote ont fermé à 20 heures dans la plupart des villes - exception faite de Paris et Lyon - les différentes estimations donnent une participation finale qui pourrait dépasser les 80%.On savait que le débat sur l'Europe avait suscité les passions dans la population française, mais on n'avait peut-être pas mesuré à que point: tout laisse à penser que les Français se sont précipités aux urnes ce dimanche. A 19 heures, le taux de votants s'élevait ainsi à 66,24%, soit déjà quasiment autant que la participation finale lors du référendum sur le Traité de Maastricht en 1992, qui s'était élevée à 69,70%. Selon l'institut CSA, l'abstention pourrait s'établir en définitive à 20%, lors de la clôture des bureaux à 22 heures. Ce qui ferait de ce référendum l'un des plus "fréquentés" de toute l'histoire de la Vème République. Selon Ipsos, ce taux pourrait être compris entre 76 et 80%.Une heure avant la fermeture des bureaux en province, en tout cas, la participation dépassait nettement les 70% dans de nombreux départements. A 19 heures, elle s'établissait ainsi à 75,8% en Dordogne, 75% dans le Maine-et-Loire, 71,50% en Seine Maritime, 71% dans les Deux-Sèvres, 73% dans la Seine-et-Marne, 72,3% dans les Landes, 74,3% dans la Haute-Vienne, etc...Dans la région parisienne, on comptait à la même heure 64,6% de votants à Paris - sachant que les bureaux de vote fermaient, pour la première fois, à 22 heures. En Seine Saint-Denis, la participation était à 17 heures en légère baisse par rapport à Maastricht (48,6%). Elle était de 58,68% dans le Val de Marne, 63,5% dans les Hauts-de-Seine, 69,5% en Essonne, 62,32% dans le Val d'Oise. En Martinique, Guadeloupe et Guyane, où le scrutin a eu lieu de façon anticipée samedi, la participation est restée inférieure à 30%, tout en demeurant supérieure à celle du Traité de Maastricht. Alors que 42 millions de Français étaient appelés à voter, cette participation record donnera d'autant plus de poids au résultat final, qui devrait être lourd de conséquences tant sur le plan européen - les autres pays de l'Union attendent avec une anxiété certaine le choix des électeurs français - que sur le plan intérieur - où un changement de gouvernement est largement anticipé suite à l'ampleur du mécontentement social manifesté par les Français lors de la campagne. Les premières estimations sur l'issue du scrutin devraient être connues dès 22 heures.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :