Renault, Peugeot et Citroën en route pour Francfort

 |  | 500 mots
Lecture 2 min.
Renault, Peugeot et Citroën se délocalisent à Francfort, où se tient pour deux semaines le Salon de l'automobile. Les trois champions français Renault, Peugeot et Citroën, moins sous les feux de la rampe que lors du mondial parisien, mettent tout de même en place beaucoup de moyens pour faire la promotion de leurs marques. "L'impact médiatique est primordial pour ce genre d'événement", affirme-t-on chez PSA. D'ailleurs, la presse bénéficie de trois journées "privées" pour observer les véhicules du salon de Francfort.Le trio français mise d'abord sur la présentation de ses nouveaux modèles pour attirer les visiteurs et la presse. Peugeot présente ainsi son modèle 407 Coupé. Sa petite soeur Citroën dévoile au public sa nouvelle berline C6 et une version "restylée" de la citadine C3. De son côté, le concurrent Renault présente à Francfort sa Clio III en exclusivité pour le grand public avant le lancement de sa commercialisation le 16 septembre. La nouvelle Clio est très attendue. Nouveau design, nouvelle habitabilité, confort amélioré, la star de Renault suscite beaucoup d'espoir chez le constructeur qui ne dévoile aucun chiffre concernant ses objectifs de ventes. L'autre coqueluche de la marque au losange est la voiture "low cost" Logan. Les constructeurs français s'attachent aussi à présenter leurs innovations avec leurs "concept cars" (véhicules témoins pour présenter un nouveau design). Renault présente Egeus et un modèle de démonstration de la future Clio Sport. Chez Peugeot, la nouvelle griffe se porte sur la Peugeot 20 Cup et la Moovie, deux nouveaux concept cars. Citroën illustre ses talents avec la C-Sport Lounge. Renault en profite aussi pour mettre en avant son alliance avec le Japonais Nissan, trois mois après l'arrivée du PDG de Nissan Carlos Ghosn aux commandes du groupe français. Pour cela, Renault et Nissan présentent leur moteur commun 2 Litres DCI. Le constructeur français présente sa précieuse écurie de Formule 1 qui pourrait d'ailleurs remporter le championnat du monde pendant le salon. Même chose pour Peugeot et Citroën qui présentent leurs modèles de véhicules rallye qui se disputent les premières places du championnat du monde.Enfin, signe des temps, Renault met avant tout l'accent sur la sécurité, notamment à travers son nouveau modèle Clio III qui a reçu cinq étoiles au crash test Euro Ncap, soit la meilleure note. Son concurrent PSA (Peugeot et Citroën) profite de l'actualité et de l'envolée des prix du pétrole pour valoriser sa motorisation "écologique". Le constructeur français a mis au point un moteur diesel HDI qui ne consomme que quatre litres pour cent kilomètres parcourus. L'enjeu est important: à l'heure où les constructeurs français peinent sur leur marché domestique, il s'agit de se faire connaître à l'étranger pour tenter de s'y développer un peu plus (voir ci-contre).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :