Net redressement des finances publiques britanniques

2 mn

Moins de dépenses, plus de recettes : le budget de la Couronne britannique affiche sa bonne santé en juillet. Selon l'Office National des Statistiques (ONS), les finances publiques britanniques enregistrent en juillet un excédent de 8,2 milliards de livres, soit 12 milliards d'euros. Ce redressement est d'autant plus remarquable - cet excédent est le plus important depuis juillet 2001 - qu'intervient après un déficit de 12,4 milliards de livres enregistré en juin. Ces statistiques ont surpris les économistes qui tablaient sur un excédent de 6,7 milliards de livres.La performance britannique survient, pourtant, sans avoir mené de politique budgétaire d'austérité particulière. En réalité selon l'ONS, l'excédent découle "d'un gonflement des recettes fiscales venant des entreprises et d'un ralentissement des dépenses du gouvernement". L'excédent budgétaire atteint son plus haut montant en cinq ans à 5,3 milliards de livres en juillet. Soit 2 milliards de livres supplémentaires par rapport à juillet 2004.Au-delà du solde budgétaire, l'amélioration des comptes tient également aux emprunts nets du secteur public, la mesure préférée du gouvernement britannique pour évaluer la situation de ses finances. L'Etat britannique a prêté en juillet à hauteur de 2,9 milliards de livres, son plus haut niveau depuis trois ans, dépassant ainsi les 1,5 milliards prévus par les économistes. Quant à l'endettement de la Couronne, il continue de baisser, conformément aux attentes du gouvernement. Les dettes nettes de la Grande Bretagne représentaient à la fin juillet 34,5% du PIB à 424,1 milliards de livres tandis que le gouvernement s'était fixé la limite de 40% du PIB.Néanmoins, ces bons résultats ne suscitent pas un enthousiasme unanime auprès des économistes. En effet, John Butler, économiste à la HSBC rappelle que "jusqu'à présent, sur l'année financière - entamée en avril -, le déficit public s'est établi à 8,3 milliards de livres comparé à 4,8 milliards lors de la même période l'an dernier. Les finances publiques se sont dégradées plus rapidement que l'an dernier malgré les prévisions d'une amélioration par le Trésor".

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.