Le déficit commercial américain dépasse les pires craintes

 |  | 431 mots
Lecture 2 min.
Alors que les déficits publics se résorbent légèrement, ceux, bien moins maîtrisables, de la balance commerciale américaine poursuivent leur ascension. Le déficit commercial des Etats-Unis a ainsi atteint en septembre un nouveau record à 66,1 milliards de dollars contre 59,3 milliards en août. Une envolée attribuable aussi bien à la hausse des cours du pétrole, qui avaient atteint un plus haut le 30 août à 70,85 dollars le baril à l'arrivée du cyclone Katrina, qu'à un niveau d'importations sans précédent. Ces chiffres sont bien supérieurs aux pronostics des analystes, qui tablaient sur un déficit compris entre 58 et 65,5 milliards de dollars, soit en moyenne 61,5 milliards de dollars. Les importations ont atteint un niveau record de 171,3 milliards de dollars, en hausse de 2,4%, dopées par un bond de 2,7 milliards de dollars des achats de matières premières, tandis que le déficit de la balance pétrolière s'est creusé à un record de 22,2 milliards de dollars, après 20,8 milliards de dollars en août. Le déficit mensuel commercial avec la Chine s'est également inscrit à un record à 20,1 milliard de dollars, les importations en provenance de ce pays affichant un niveau sans précédent de 23,3 milliard de dollars tandis que les ventes à la Chine totalisaient seulement 3,2 milliards. De leur côté, les exportations ont décliné de 2,6%, leur plus fort recul depuis septembre 2001. Elles ont principalement pâti d'une chute des exportations de biens industriels et de véhicules, en recul de 2,3 milliards de dollars, et de matières premières, en baisse de 1,2 milliard de dollars. Voilà qui pourrait bien faire ressurgir sur le marché des changes les vieux démons des déficits jumeaux, qui avaient mis le dollar au tapis pendant trois ans. Alors que l'euro a perdu 13% face au dollar depuis le début de l'année, la nouvelle pourrait donc mettre un terme au rebond du billet vert face à la monnaie unique et aux autres devises comme le yen. Reste que pour l'heure, l'euro, tout comme le yen, a perdu cette occasion de s'apprécier puisqu'il reculait dans l'après midi à 1,1747 dollar contre 1,1763 dollar hier soir.Les consommateurs américains reprennent confiance après KatrinaAttendu à 76 points par le consensus d'analystes établi par l'agence Bloomberg, l'indice de confiance des consommateurs américains calculé par l'Université du Michigan a progressé à 79,9 points en novembre contre 74,2 points le mois précédent, un plus bas depuis 13 ans. Il faut dire que les incertitudes liées au cyclone Katrina, qui avait fortement pesé sur les cours du pétrole, ont perdu de leur ampleur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :