Bruxelles relève sa prévision annuelle de croissance

 |  | 333 mots
Une petite touche d'optimisme: dans son rapport trimestriel publié aujourd'hui, la Commission européenne estime à 0,5% la croissance de la zone euro aux premier et deuxième trimestres 2005. Après le 0,2% enregistré au dernier trimestre 2004, l'activité de l'Euroland serait donc en phase légère d'accélération.Ces anticipations dénotent un certain regain de confiance de la part de l'exécutif européen, celles-ci se situant dans le haut de ses fourchette de prévisions situées jusqu'ici entre 0,2 et 0,6% pour la période janvier-mars, et entre 0,3 et 0,7% pour avril-juin. Et ce rythme de croissance devrait se maintenir lors du second semestre selon Bruxelles. Au regard de ce "dynamisme retrouvé", les experts de Bruxelles estiment à 2% la croissance annuelle du PIB de la zone euro. Par rapport à leur dernière prévision, datée de deux semaines et qui faisait état d'une croissance de 1,6% en 2005, la Commission a donc changé d'avis.A l'origine de ce léger vent d'optimisme, le signal positif que représente la hausse de 0,5% de la production manufacturière en janvier par rapport à décembre, qui tendrait à prouver que "la demande intérieure continue de s'améliorer", selon le rapport. En revanche, le commerce extérieur, marqué par l'appréciation de l'euro face au billet vert, devrait peser sur la croissance, au moins au premier semestre, avant d'avoir éventuellement un impact neutre sur l'activité de l'Euroland au cours de la deuxième partie de l'année. Dans ce rapport, la Commission souligne toutefois la fragilité de ce dynamisme, en rappelant que "les enquêtes de conjoncture dans l'industrie et les services pour les mois de février et de mars ont été moins positives" et que la menace d'un nouveau choc pétrolier lié aux déséquilibres persistants entre l'offre et la demande est toujours présente. Et cela en dépit des signes d'apaisement recensés par l'Agence internationale de l'énergie et les relèvements de quota de production décidés par l'Opep (voir ci-contre).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :