Bonne tenue des commandes de biens durables aux Etats-Unis

 |  | 345 mots
Lecture 2 min.
De bonne augure pour la suite. Selon le département du Commerce, les commandes de biens durables ont progressé de 1,4% en juin. Une statistique qui dépasse les attentes des économistes. Le consensus établi par Bloomberg avait notamment anticipé une hausse "plus limitée" de 1%.Mais au-delà des chiffres, la bonne nouvelle réside dans le fait que les commandes de biens durables n'ont pas été essentiellement portées par les transports, notamment l'aviation civile et militaire, et par l'automobile. Par exemple, après avoir bondi de 21,5% en mai dernier, permettant aux commandes de progresser de 6,6% - un chiffre révisé à la hausse aujourd'hui après avoir été initialement annoncé en hausse de 5,5% - les commandes dans le secteur des transports reculent de 1,4 % en juin.Ce sont les secteurs de l'informatique et des biens de communications qui ont fortement stimulé les chiffres de juin. Les commandes d'ordinateurs et de produits informatiques ont progressé de 8,7%, contre une baisse de 5,7% en mai. De leur côté, après avoir progressé de 6,6% en mai, les commandes de biens de communications ont bondi de 18,3% en juin.De fait, hors transports, les commandes de biens durables affichent une progression de 2,6 % sur la période. Soit la plus forte progression enregistrée cette année par le département du Commerce. Hors défense, elles augmentent de 0,9%. Enfin, en excluant les transports et la défense - ce qui permet d'appréhender plus finement la volonté d'investissement des entreprises -, les commandes de biens durables ont progressé de 3,8% en juin. Ce qui représente la plus forte hausse depuis le mois de janvier dernier. En mai dernier, celles-ci avaient reculé de 0,6%."Ces statistiques confirment la bonne tenue de l'investissement des entreprises au cours du deuxième trimestre. Celui-ci devrait afficher une hausse de 7% en glissement annuel comparable à celle déjà enregistrée au premier trimestre", estime Marie-Pierre Ripert chez Ixis CIB. Cette progression de l'investissement devrait se traduire par une croissance solide au cours du premier semestre. Pour mémoire, le PIB américain avait progressé de 3,8% entre janvier et mars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :