Des producteurs de verre soupçonnés d'entente sur les prix

 |   |  342  mots
Après le ciment, les jeux vidéo ou encore les vitamines, la Commission européenne regarde désormais de près le secteur du verre. Cette semaine, les équipes de Bruxelles ont mené des perquisitions chez des producteurs de verre de six pays européens (Belgique, France, Allemagne, Royaume-Uni, Suède et Italie) dans le cadre d'une enquête sur une possible entente illicite.Le Belge Glaverbel, le Britannique Pilkington et le Français Saint-Gobain ont ainsi annoncé jeudi qu'ils avaient été contrôlés par des agents de la Commission. "La Direction Générale de la Concurrence de la Commission Européenne a pris l'initiative d'une enquête sur le respect des règles de concurrence par la Branche Vitrage de Saint-Gobain", a déclaré le groupe français dans un communiqué, précisant que deux de ses sites avaient été visités.Au travers d'un communiqué, la Commission indique qu'elle suspecte une hausse concertée des prix et une entente sur l'instauration d'une surtaxe sur les verres plats destinée à couvrir la hausse des prix de l'énergie. Des acteurs du segment du vitrage automobile pourraient également s'être entendus sur les prix.L'enquête pourrait être longue: la Commission n'a pas de délai à respecter, la durée pouvant dépendre de la complexité du cas. Seule indication, l'amende encourue lorsqu'il s'avère qu'il y a eu entente peut s'élever à 10% du chiffre d'affaires.La Commission a en tout cas montré par le passé qu'elle n'hésitait pas à sanctionner les pratiques anticoncurrentielles. De précédentes investigations l'ont notamment amenée à s'intéresser aux secteur des vitamines, des produits à base de carbone, des jeux vidéo ou encore du ciment. Elle a eu la main particulièrement lourde avec les cimentiers, Lafarge ayant écopé fin 2002 d'une amende de 250 millions d'euros, qu'il a contestée.Les marchés se montrent d'ailleurs inquiets des suites que pourraient avoir les perquisitions de cette semaine. En Bourse, en fin de journée, Saint-Gobain chute de 1,81% tandis que le Britannique Pilkington perd 2,91%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :