Le pétrole pousse les prix à la hausse aux Etats-Unis

 |  | 307 mots
Lecture 1 min.
Après les prix à la production hier (voir ci-contre), les prix à la consommation ont enregistré eux aussi une hausse supérieure aux attentes des économistes en avril aux Etats-Unis.Le mois dernier, l'indice des prix à la consommation a affiché une hausse de 0,5%, selon le département du Travail. Les économistes avaient tablé sur 0,4%. A l'origine de cette nouvelle hausse des prix, la flambée des cours du baril de brut sur les marchés pétroliers enregistrée au mois de mars dernier, qui s'est répercutée en avril sur les prix à la consommation. Sur la période, les prix dans l'énergie ont augmenté de 4,5%, avec notamment 6,4% pour l'essence. Les produits alimentaires ont également été orientés à la hausse (+0,7%). En revanche, les prix des vêtements ont reculé de 0,6% en avril, une baisse notamment provoquée par l'importation massive de produits textiles "made in China" bon marché. En glissement annuel, les prix à la consommation ont augmenté de 3,5%.En revanche, l'indice de base, qui ne prend pas en compte l'évolution des prix de l'énergie et de l'alimentation particulièrement volatils d'un mois sur l'autre, est resté stable. Une première depuis novembre 2003. Les économistes avaient anticipé une hausse modérée de 0,2% de cet indice. Sur un an, l'indice de base affiche une progression de 2,2%, en repli pour le deuxième mois consécutif. Cette stabilité de l'indice de base devrait conforter la Réserve fédérale américaine, certaine de pouvoir contrôler les légères tensions inflationnistes qui parcourent l'économie américaine depuis un an. "Parce que l'inflation reste mesurée, la Banque centrale ne devrait pas procéder à un resserrement monétaire plus rapide que prévu. Le taux directeur devrait, selon nos prévisions, atteindre 4% d'ici la fin de l'année", estime Maie-Pierre Ripert chez Ixis CIB.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :