Le mandat du gouverneur de la Banque d'Italie va être limité

 |  | 257 mots
Lecture 1 min.
Fini les gouverneurs à vie. Le Conseil des ministres italien a adopté cet après-midi le projet de réforme sur le mandat du gouverneur de la Banque centrale italienne. Le mandat du premier banquier d'Italie sera dorénavant plafonné à sept ans et sera non renouvelable. Cependant, cette réforme "s'appliquera au prochain gouverneur de la Banque d'Italie", a indiqué le chef du gouvernement, Silvio Berlusconi. Antonio Fazio qui est nommé à vie, n'est donc pas concerné par cette décision.En revanche, le mandat ne sera pas contraint par une limite d'âge et les compétences de contrôle de la concurrence bancaire ne seront pas transférées à l'Antitrust comme cela devait être le cas (voir ci-contre). De plus, la réforme prévoit également une restructuration du capital de la Banque d'Italie qui est actuellement détenu par des banques privées. Il est prévu de transférer le capital à l'Etat et à des entités publiques.Ce projet a été présenté ce vendredi en Conseil des ministres par le ministre de l'Economie Domenico Siniscalco. Il fait suite à de nombreuses critiques émanant de toute la classe politique italienne sur le comportement partial du gouverneur actuel de la Banque centrale italienne, Antonio Fazio. En effet, il est reproché à celui-ci d'avoir bloqué l'offensive de deux banques étrangères qui avaient chacune lancé une offre d'achat sur un établissement italien. Il s'agit de l'espagnol BBVA qui avait lancé une OPA sur Banca Nazionale del Lavoro (BNL) et du néerlandais ABN Amro qui s'est attaqué à Banca Antonveneta.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :