Le moral des américains s'effrite en juillet

 |  | 300 mots
Lecture 1 min.
Une nette correction. Calculé par le Conference Board, l'indice composite de la confiance des consommateurs américains a reculé en juillet, cédant trois points à 103,2.Cette statistique surprend la majorité des économistes, le consensus ayant préalablement tablé sur un indice stable à 106,2. Soit le niveau finalement atteint en juin dernier après la révision effectuée par l'institution privée. Pour mémoire, l'indice avait été initialement annoncé à 105,8. "Cette révision à la hausse est relativement surprenante étant donnée le niveau élevé des cours du brut sur les marchés pétroliers", précise Marie-Pierre Ripert chez Ixis CIB.Dans le détail, l'indice mesurant la situation actuelle s'est replié à 118,5 en juillet contre 120,8 points en juin, en partie affectée par la hausse du prix du gallon d'essence. Quant à celui mesurant les attentes, en recul également, il s'élève à 93 contre 96,4 le mois précédent. En dépit de ce repli, la confiance reste de mise au sein du Conference Board. "Il ne faut pas s'inquiéter de la baisse de la confiance ce mois-ci", précise la directrice des recherches sur les consommateurs au Conference Board, Lynn Franco. "L'économie dans son ensemble reste saine et les perspectives des consommateurs ne présagent d'aucun orage à l'horizon. Même la hausse constante des prix de l'essence à la pompe a eu peu d'effet sur le moral des consommateurs. Cependant, même s'il n'y a pas de raison de s'attendre à une baisse de l'activité, peu de choses augurent d'une accélération", ajoute l'économiste."Cette dégradation, attendue, provient également de la perception qu'ont les consommateurs américains du marché de l'emploi, toujours tendu", précise Marie-Pierre Ripert. En juin dernier, l'économie américaine n'a créé que 146.000 emplois, bien loin des 200.000 anticipés par les économistes (lire ci-contre).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :