Déclarations du G8 sur le climat

 |   |  474  mots
- "Le changement climatique constitue un défi grave et à long terme qui est susceptible d'affecter tous les points du globe. Nous savons que l'augmentation des besoins et de la consommation d'énergies fossiles, ainsi que d'autres activités humaines, contribuent en grande partie à l'accroissement des gaz à effet de serre liés au réchauffement de la surface de la Terre. Si des incertitudes subsistent dans notre compréhension de la science du climat, nous en savons assez pour agir maintenant afin de commencer à ralentir et, pour autant que la science le justifie, à freiner et à inverser l'augmentation des gaz à effet de serre". - "Il est dans notre intérêt à tous de travailler ensemble, et en partenariat avec les grandes économies émergentes, pour trouver les moyens de réduire de manière substantielle les émissions de gaz à effet de serre (...). Les pays développés du monde ont la responsabilité d'agir" - "La lutte contre le changement climatique et la promotion des technologies propres dans la perspective de la sécurité énergétique et du développement durable nécessiteront des efforts concertés, déployés à l'échelle mondiale sur une longue période". "C'est pourquoi nous décidons de lancer un Dialogue sur le changement climatique, l'énergie propre et le développement durable, et nous invitons d'autres pays intéressés dont les besoins énergétiques sont importants à se joindre à nous". "Nous entendons: a) traiter l'enjeu stratégique que constitue la transformation de nos systèmes énergétiques pour bâtir un avenir plus sûr et plus équilibré; b) assurer le suivi de la mise en oeuvre des engagements pris dans le plan d'action de Gleneagles et déterminer comment tirer parti des progrès déjà réalisés; et c) susciter un échange de bonnes pratiques entre les gouvernements participants". - "Nous demanderons à nos gouvernements de faire progresser ce Dialogue". - "Après le succès de la table-ronde ministérielle sur l'énergie et l'environnement organisée à Londres en mars, le Royaume-Uni organisera des réunions pour faire progresser le dialogue au second semestre de cette année". - "Nous reconnaissons que la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques constitue l'enceinte appropriée pour négocier l'avenir du régime multilatéral sur le changement climatique. Ceux d'entre nous qui ont ratifié le Protocole de Kyoto se félicitent de son entrée en vigueur et oeuvreront pour en assurer le succès". - "Nous travaillerons ensemble pour atteindre les objectifs que nous avons arrêtés aujourd'hui afin d'appuyer les travaux de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui se tiendra à Montréal en 2005. Nous sommes déterminés à faire progresser dans cette enceinte les discussions sur la coopération mondiale de long terme destinée à faire face au changement climatique".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :