Le resserrement monétaire graduel se poursuit aux Etats-Unis

 |  | 333 mots
Lecture 2 min.
Une décision attendue. Lors de son comité de politique monétaire, la Réserve fédérale a décidé de poursuivre sa politique graduelle de resserrement monétaire entamée en juin dernier. Après l'augmentation de 25 points de base décidée ce soir, le taux directeur de la banque centrale américaine est désormais fixé à 3%. Il s'agit de la huitième augmentation consécutive du taux de refinancement interbancaire au jour le jour américain.Cette hausse du taux directeur, et son ampleur, étaient largement anticipées par les économistes.Ce resserrement monétaire devrait permettre, selon la Fed, d'apaiser les tensions inflationnistes récemment enregistrées par l'économie américaine. En glissement annuel, les prix à la consommation et l'indice de base ont respectivement progressé de 3 ,1% et 2,3% en mars dernier (voir ci-contre). De leur côté, sur la même période, les prix à la production et l'indice de base affichent des hausses respectives de 4,9% et 2,6%. Une inflation, tant du côté des consommateurs que des producteurs qui s'explique en grande partie par la forte hausse des cours baril de brut.A l'annonce de cette décision, la Réserve fédérale a précisé qu'elle se gardait le droit d'intervenir et de poursuivre sa politique de resserrement monétaire si la hausse des prix, aujourd'hui "contenue", se faisait plus forte au cours des prochains mois. De fait, la banque centrale abandonnerait sa politique monétaire accomodante "à un rythme mesuré", ce qui permet aux économistes d'anticiper de nouvelles hausses de taux de 25 points de base lors des prochaines réunions de la Fed.Sur l'autre rive de l'Atlantique, la Banque centrale européenne, qui réunira demain son comité de politique monétaire ne devrait pas modifier son taux directeur, fixé à 2%. Préoccupée par la faible croissance des pays de la zone euro, notamment de ces locomotives historiques que sont l'Allemagne et la France, la BCE opte depuis 22 mois pour le statu quo monétaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :