La croissance américaine revue à la hausse

 |   |  234  mots
Une seconde estimation heureuse. Au premier trimestre, le PIB américain n'a pas progressé de 3,1% en rythme annuel, comme initialement annoncé par le département du Commerce, mais de 3,5%.Cette correction se rapproche très nettement des estimations des économistes qui avaient anticipé une croissance de 3,6% du PIB entre janvier et mars. Elle reste néanmoins inférieure à la progression de 3,8% enregistrée au quatrième trimestre 2004.A l'origine de cette révision à la hausse de l'activité de la première économie du monde, un déficit commercial moins important que ce qui avait été initialement annoncé, les importations progressant finalement de 9,1%, après avoir été annoncées en hausse de 14,7% sur la période."La légère révision à la hausse de la consommation des ménages, le principal moteur de l'économie américaine, explique également cette correction statistique", précise Marie-Pierre Ripert chez Ixis CIB. "Finalement, même si le rythme de l'activité économique ralentit par rapport à celui enregistré au cours de l'année 2004, il reste encore soutenu. En dépit d'un petit essouflement attendu au deuxième trimestre, dû en grande partie à la flambée des prix du pétrole, l'économie américaine possède des fondamentaux solides: une politique monétaire toujours accomodante, des entreprises performantes qui permettent la progression des revenus des ménages, ce qui soutient la consommation et donc la croissance", ajoute l'économiste.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :