Les riches, ça paie

 |  | 322 mots
La banque suisse a toujours la cote, tout au moins l'une d'entre elles, l'Union des banques suisses (UBS). Cette honorable maison, présente dans plus de 50 pays, représente ce qui se fait de mieux pour les clients les plus fortunés: qualité du service, discrétion, produits sophistiquées... Tout cela a un prix, et se retrouve dans les marges de l'établissement. L'an dernier, il a gagné plus de 8 milliards de francs suisses, soit 5,3 milliards d'euros, surpassant notre champion national BNP Paribas.Bien sûr, la meilleure tenue des marchés financiers lui a permis de dégager des marges plus confortables sur ses activités de banque d'investissement mais le grand enseignement de cet exercice 2004 est le caractère très profitable de la gestion de fortune. UBS enregistre ici une progression de 32% de ses bénéfices par rapport à 2003 alors que la banque d'investissement doit se contenter d'une augmentation de 18% de ses bénéfices. C'est donc bien la gestion de fortune qui a permis l'an dernier à UBS de dégager le résultat le plus élevé de son histoire.D'ailleurs, c'est dans ce domaine que la banque, connue pour sa prudence, a décidé de concentrer ses efforts en matière de croissance externe. Alors que certains se dispersent dans l'assurance, l'établissement aux trois clés mise la plupart de ses billes sur son principal marché où il conforte sa position de leader devant Merrill Lynch et le Credit suisse sur la "cible" très courtisée de ceux qui ont plus d'un million de dollars à consacrer à leurs placements financiers.Et il faut croire que cette population est plus nombreuse qu'on ne l'imagine. L'an dernier, UBS a récolté près de 90 milliards de francs suisses d'argent frais à gérer, ce qui constitue là aussi un record historique. La gestion de fortune n'est pas simplement une activité très rentable, c'est aussi un métier d'avenir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :