George Bush présente un budget de rigueur

2 mn

Un budget serré: le président américain George W. Bush a présenté au Congrès ce lundi un projet de budget fédéral 2006 en nette diminution par rapport à celui fixé pour cette année. Dans le projet présenté par la Maison Blanche, le déficit budgétaire diminue de 9,5% par rapport au précédent. Il s'établit à 390 milliards de dollars en 2006, soit 3% du PIB, à comparer aux 427 milliards de dollars prévus pour 2005 (3,5% du PIB).L'administration n'a pas fait de quartier pour atteindre son objectif de réduction du déficit. Les dépenses discrétionnaires, c'est à dire celles soumise au vote du Congrès, ne progressent que de 2,1%, à 2.568 milliards de dollars.Au total, ce sont près de 150 programmes jugés inefficaces ou non prioritaires qui ont été abandonnés. Les secteurs de l'économie les plus touchés par ces coupes sombres sont le logement, dont les dépenses chutent de 11,5%, l'agriculture (-9,6%), les transports (-6,7%) et la justice (-5,5%). "Le budget examine sans concessions les programmes qui n'ont pas marché", a précisé George W. Bush.Sans surprise, guerre en Irak et traumatisme post 11 septembre obligent, seules la défense et la sécurité voient leurs budgets progresser. Si les dépenses prévues augmentent de 4,8% pour la défense, elles enregistrent une croissance de 8% pour la sécurité du territoire américain. Le gouvernement compte notamment dépenser 1,5 milliard de dollars pour le renforcement de la sécurité aérienne. "Le budget 2006 aide à remplir la responsabilité première du gouvernement: défendre notre pays de toute attaque", souligne la Maison Blanche dans son projet. Au total, hors défense et sécurité du territoire, les dépenses discrétionnaires baissent de 1% en 2006.Ce budget très serré s'inscrit dans la politique de rigueur budgétaire désormais prônée par l'administration Bush, qui espère réduire de moitié le déficit budgétaire d'ici cinq ans alors que se pose le problème du financement de l'assurance santé et des retraites.Cette volonté de réduction du déficit est en tout cas bien perçue sur le marché des changes, où le dollar monte fortement, ce lundi. En fin d'après-midi, l'euro s'inscrit en baisse de 0,92%, à 1,2752 dollar, au plus bas depuis trois mois. Vendredi soir, la monnaie unique s'échangeait pour 1,2866 dollar. Le projet de budget américain vient renforcer un regain d'optimisme des investisseurs quant aux perspectives de réduction des déficits extérieurs des Etats-Unis et à la tenue du billet vert dans les semaines qui viennent.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.