Révision à la baisse du PIB britannique du premier trimestre

 |   |  223  mots
L'Office national des statistiques britannique (ONS) a annoncé ce matin la révision à la baisse des chiffres de la croissance du premier trimestre au Royaume-Uni. Finalement, le PIB britannique n'a pas progressé de 0,6% entre janvier et mars, mais de 0,5% selon la deuxième estimation de l'ONS. En glissement annuel, le PIB affiche une progression de 2,7%, contre 2,8% initialement annoncé.Cette décision était largement anticipée par les économistes. " Elle ne nous surprend pas en effet. Cette révision à la baisse du PIB s'explique essentiellement par la contraction plus forte que prévu de la production industrielle au mois de mars. Annoncée en repli de 0,1%, celle-ci a finalement reculé de 0,7%, entraînant une baisse mécanique de la croissance", explique Renaud Châteauvieux, économiste chez Natexis Banques Populaires, interrogé par la tribune.fr."Confirmant le ralentissement de l'activité économique outre-Manche, dû en partie à un essoufflement de la consommation des ménages, ce taux de croissance est le plus faible enregistré depuis deux ans au Royaume-Uni", explique l'économiste qui garde néanmoins ses prévisions de croissance pour 2005 inchangées. Selon Renaud Châteauvieux, le PIB britannique devrait progresser de 2,7% cette année après les 3,1% observés en 2004.A titre de comparaison, les deux locomotives de la zone euro, l'Allemagne et la France, ont enregistré des taux de croissance de 1,6% et 2,1% en 2004.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :