Déception sur le front de l'emploi aux Etats-Unis

 |  | 201 mots
Lecture 1 min.
En juin, les Etats-Unis ont créé 146.000 nouveaux emplois selon le département du Travail, bien loin des 200.000 attendus par les économistes. Le marché de l'emploi est toujours aussi fragile aux Etats-Unis, en dépit d'une croissance du PIB toujours forte. Au premier trimestre, la croissance américaine s'est élevée à 3,8%. Selon les économistes, 150.000 créations d'emplois sont nécessaires chaque mois pour absorber la population active.Par ailleurs, les statistiques d'avril et de mai ont été révisées à la hausse. L'économie américaine a finalement créé 292.000 et 104.000 postes sur la période. Le département du Travail avait initialement annoncé 274.000 et 78.000 créations d'emplois en avril et en mai.Compte tenu de ces révisions, et des statistiques portant sur le mois de juin, le taux de chômage a reculé de 0,1 point à 5% de la population active en juin. Soit son plus bas niveau depuis septembre 2001. Comme à l'accoutumée, le secteur tertiaire a été le principal moteur de l'emploi outre-Atlantique, notamment dans les services aux entreprises (+56.000), la santé et l'éducation (+38.000) et les loisirs (+19.000). Quant à l'industrie américaine, elle continue, de mois en mois, à détruire des emplois. En juin dernier, le secteur secondaire a enregistré 24.000 suppressions de postes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :