Les fans japonais de high-tech ont dépensé 3 milliards d'euros l'an dernier

2 mn

La nation du jeu vidéo a de quoi faire rêver ceux qui n'y sont pas encore. Outre le fait d'être le pays pionnier des jeux vidéo, le Japon représente aujourd'hui une véritable manne pour la consommation de masse, tant dans les jeux que dans les produits électroniques. D'autant que le pays comprend de plus en plus de véritables passionnés de ces types de produits, appelés les "otakus". Un public à ne pas négliger.En témoigne une étude publiée aujourd'hui par le cabinet d'études Nomura Research Institute (NRI). Celle-ci met en effet en avant le fait que ces inconditionnels des jeux vidéo, produits dérivés et autres produits électroniques ont dépensé près de 3 milliards d'euros en 2004, uniquement dans l'Archipel nippon.Près de 1,72 million d'otakus ("maison", en japonais) ont été recensés par NRI. Définies comme des personnes totalement accros aux mangas, personnages virtuels, jeux vidéo, chanteurs, acteurs, PC ou encore appareils électroniques, ces individus représenteraient donc plus de 1% de la population japonaise. NRI a élaboré cinq profils d'otakus à partir d'un échantillon de 10.000 personnes et mis en exergue leur capacité à dépenser des sommes folles pour assouvir leur passion.Contrairement aux idées reçues, il ne s'agit pas uniquement de jeunes hommes célibataires vivant dans un monde virtuel. Le cabinet recense aussi dans cette catégorie des individus mariés ayant une famille et qui essaient de faire partager leur passion.Les otakus les plus nombreux seraient les fanatiques de mangas (350.000 personnes), suivis par les fans d'artistes (280.000 personnes) puis par les voyageurs invétérés (250.000 individus). Mais NRI dénombre aussi 160.000 accros aux jeux vidéo, 190.000 qui le sont au PC et 70.000 aux appareils électroniques.Ainsi, le cabinet NRI recommande un changement de stratégie marketing pour arriver à appréhender ce marché. En effet contrairement à la méthode classique des "quatre P" (produit, prix, place, promotion), NRI recommande la méthode des "trois C" : collection, créativité et communauté.C'est en tout cas dans ce sens que Sony compte attirer les otakus du jeu vidéo. En effet, le géant de l'électronique et du jeu vidéo japonais a annoncé l'ouverture samedi prochain d'une aire de jeu, en plein coeur de Tokyo, destinée à sa console PlayStation Portable (PSP).Dans son immeuble du quartier de Ginza, Sony va proposer aux utilisateurs de la console de jouer en réseau. Il s'agit en fait d'un point d'accès local de réseau sans fil qui autorise les possesseurs de PSP de jouer simultanément autour de cette aire mais aussi à échanger des données par liaison radio. Cette démarche marketing avait été testée mi-septembre lors du salon Tokyo Game Show et avait été plutôt fructueuse pour le groupe.De son côté, Nintendo avait aussi présenté un nouvel accessoire destiné à sa console de jeux, ce qui prouve une fois de plus, le développement d'une stratégie marketing axée sur les otakus.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.