Ericsson continue à profiter d'un marché de croissance

Décidément, les téléphones mobiles continuent à garantir un bel avenir à leurs fabricants. Après Motorola et Nokia, c'est aujourd'hui au tour d'Ericsson d'annoncer une croissance solide de son résultat.Le fabricant suédois publie ce matin un chiffre d'affaires en hausse de 14% au troisième trimestre, à 36,2 milliards de couronnes suédoises (3,8 milliards d'euros). Carl Henric Svanberg, président du groupe, a souligné que le contexte est porteur pour le secteur de la téléphonie mobile: "les deux milliards d'utilisateurs de téléphones mobiles dans le monde ont été atteints pendant le trimestre et les trois milliards pourraient être atteint dans les cinq prochaines années". Même si "dans le même temps, les usages ont fait croître la concurrence tarifaire et l'offre de nouveaux services", ce qui explique en partie la baisse des marges du groupe.En effet, la marge brute est passée de 47,1% il y a un an à 45,2% au cours du troisième trimestre 2005. "Ce déclin de la marge est notamment lié à la forte croissance des activités et à l'installation de réseaux non encore facturés", a précisé le groupe. Reste que le résultat opérationnel d'Ericsson a progressé de 19% à 7,8 milliards de couronnes, avec une marge opérationnelle en progression, puisqu'elle est passée de 20,7% au troisième trimestre 2004 à 21,6% ce trimestre.Pour Ericsson, le marché est devenu très concurrentiel, notamment sur les marchés matures comme l'Amérique du Nord et l'Europe. Les offres des opérateurs télécoms devenant de plus en plus poussées pour répondre à la demande des clients, le groupe a cherché à s'adapter en offrant "des services permettant aux opérateurs d'avoir des coûts plus faibles et une offre plus riche de services", précise le groupe. Désormais, le nombre de clients d'Ericsson a dépassé le cap des 100 millions ce trimestre. La principale activité du groupe, c'est à dire l'offre de services de réseaux de téléphonie mobile, a ainsi vu son chiffre d'affaires progresser de 13% à 26,8 milliards de couronnes.D'ailleurs, la joint-venture avec Sony, qui produit des terminaux, a suivi une tendance identique, puisqu'elle a enregistré une croissance du nombre d'appareils vendus de 29%, le chiffre d'affaires ayant progressé de 22% en un an. Ainsi, la part d'Ericsson dans le résultat opérationnel de la JV s'est élevé à 700 millions de couronnes suédoises.Au final, le groupe suédois termine le troisième trimestre 2005 avec un résultat net en hausse de 23% à 5,3 milliards de couronnes suédoises. Et pour le président du groupe, "le marché continue de faire preuve d'une bonne progression, les communications mobiles vocales et l'envoi de données, le haut-débit et les marchés émergents en général continuant à croître". Ce qui présage encore d'un bel avenir pour le groupe.En fin de journée, l'action cède 1,1% à 26,1 couronnes à la Bourse de Stockholm.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.