Cable & Wireless s'empare d'Energis

2 mn

Un nouveau départ pour Cable & Wireless ? En passe d'achever son plan de restructuration engagé depuis le mois de juin 2003, l'opérateur télécom britannique semble retrouver de l'ambition. L'équipementier annonce un accord en vue du rachat de son compatriote et concurrent Energis pour un montant de 594 millions de livres en numéraire. Soit 870 millions d'euros. Energis, troisième opérateur de téléphonie fixe du Royaume-Uni, est spécialisé dans les prestations haut de gamme pour les entreprises. L'offre de Cable & Wireless dépasse celle de 800 millions d'euros émise par Thus Group, composée de 600 millions de livres en cash et de 200 millions en actions.Selon cet accord, Cable & Wireless devra verser un montant supplémentaire pouvant aller jusqu'à 80 millions de livres dans la troisième année suivant l'acquisition. Cette somme, versée en actions ou en numéraire, dépendra de la performance de l'action à la Bourse de Londres.Selon la direction de Cable & Wireless, cette acquisition devrait augmenter le bénéfice courant par action au cours du premier exercice fiscal après le bouclage de la transaction. Cable & Wireless estime à environ 55 et 80 millions de livres les synergies dégagées en 2006-2007 et 2007-2008. Sur le plan social, ce rachat devrait avoir également des conséquences. Il devrait entraîner la suppression de 700 emplois d'ici mars 2008.Dans un communiqué, le directeur général de Cable and Wireless, Francesco Caio précise que l'acquisition d'Energis "est un nouveau pas dans le développement de Cable & Wireless au Royaume Uni et accélérera la transformation stratégique entreprise il y a quinze mois". Selon lui, elle va créer un "nouvel acteur, plus fort, avec la dimension nécessaire pour réussir dans l'industrie de plus en plus concurrentielle des télécoms". Il se dit toutefois "réaliste sur les perspectives à court terme de ce regroupement d'activités", estimant qu'il ne changera pas les tendances de fond de pressions sur les prix et de niveau de concurrence élevé.Le marché a accueilli froidement cette annonce. Le titre a cédé 4,14% à 156,25 pence à la Bourse de Londres.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.