Telecom Italia profite toujours de l'explosion d'Internet et de la téléphonie mobile

 |   |  377  mots
Encore une fois, les résultats des opérateurs de télécommunications sont portés par le développement croissant de la téléphonie mobile ainsi que celui des accès à l'Internet à haut débit. Pour preuve, l'activité de l'opérateur italien, Telecom Italia. Le groupe italien a ainsi annoncé aujourd'hui un chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année en hausse de 5,5% à près de 22 milliards d'euros. Sur les neufs premiers mois de l'année, la téléphonie mobile continue à progresser, le chiffre d'affaires de l'activité ayant crû de 10,2% à 9,5 milliards d'euros, notamment grâce à la branche mobile au Brésil, l'activité à l'international la plus dynamique du groupe. Celui-ci indique d'ailleurs avoir vendu plus d'un million de téléphone mobiles de troisième génération au 30 septembre.La branche de téléphonie classique voit son chiffre d'affaires augmenter de 2,6% à 13,2 milliards d'euros, notamment grâce à une forte croissance de l'activité Internet. Celle-ci a enregistré une augmentation de 18,8% de son chiffre d'affaires à 883 millions d'euros sur les neufs premiers mois de l'année. D'ailleurs, le cap des 6 millions d'abonnés au haut débit en Europe est largement dépassé par le groupe à fin octobre. Au total, l'Italie enregistre 5,2 millions de clients haut débit et les autres pays européens totalisent plus de 1,1 million d'abonnés.Au final, le groupe a généré un résultat net en hausse de 56,5% à 2,6 milliards d'euros. Le groupe explique cette performance par "l'amélioration du résultat opérationnel, les produits des activités cédées pour 506 millions d'euros (TIM Hellas et TIM Pérou) et l'accroissement des bénéfices remontant à la maison-mère grâce à l'intégration de TIM", la filiale mobile du groupe.Reste que la situation financière du groupe s'est dégradée par rapport aux neufs premiers mois de l'année 2004. L'endettement s'est ainsi élevé à 42 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de l'exercice en cours contre 32,8 milliards un an plus tôt. Cette augmentation est en partie liée au rachat des minoritaires de sa filiale mobile, pour un montant global de 21 milliards d'euros.Ce soir, le titre a terminé la séance en très légère hausse de 0,37% à 2,05 euros à la Bourse de Milan.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :