Iliad prend une longueur d'avance dans le WiMax

Iliad a choisi la facilité. Annoncé par le quotidien Les Echos et confirmé ce matin par la maison mère de Free, cette dernière a décidé de se lancer dans la course à l'attribution de fréquences WiMax. Cette dernière technologie permet d'accéder au haut-débit sans fil et constitue une anternative à l'ADSL. Mais contrairement à ce qu'il en est pour les autres candidats au WiMax, Iliad a décidé d'acquérir un opérateur télécoms local, Altitude Télécom.C'est, semble-t-il, la plus importante opération de croissance externe de la société française Iliad, qui avait jusque-là racheté de petites entreprises, comme Onetel ou Kertel. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué, mais selon le quotidien économique, elle se monterait à plusieurs millions d'euros.Iliad rappelle qu'Altitude Télécom est la société détenant la seule licence nationale de WiMax octroyée par l'autorité de contrôle des télécommunications électroniques. Avec cette opération, Iliad devance ses concurrents dans la procédure d'attribution des fréquences WiMax (voir ci-contre), lancée il y a un mois par l'Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes (Arcep, ex-ART).Par ailleurs, le groupe français précise que les activités de l'opérateur télécom normand seront séparées en deux. Iliad conservera les activités grand public (FAI entre autre) ainsi que la licence WiMax nationale. Les activités annexes, services aux entreprises et réseaux pour les collectivités, devraient être rachetées par une société détenue majoritairement par le président d'Altitude, Jean-Paul Rivière. Cette société rémunérera Iliad pour l'utilisation de la licence WiMax.Cette acquisition permet donc à Iliad de passer outre les procédures d'attribution de fréquences d'utilisation pour le WiMax, lancées récemment par l'Arcep. D'ailleurs, l'opération a été très bien accueillie par les analystes financiers. "La décision de racheter Altitude plutôt que d'attendre le processus d'attribution de nouvelles licences semble intelligente car elle donne à Iliad 12 à 18 mois d'avance sur ses concurrents, avec un prix connu qui permet de bâtir un plan d'affaires", a commenté dans une note Matteo Novelli, analyste chez Exane BNP Paribas.Résultat, en Bourse, le titre de l'opérateur français a gagné 2,34% lundi, à 35,36 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.