Dexia déçoit au premier semestre

Dexia paye les pots cassés du passé. Le groupe bancaire franco-belge a publié jeudi après-midi un résultat net en baisse de 3,7% à 1,009 milliard d'euros pour le premier semestre 2005. La banque enregistre des résultats timides au deuxième trimestre qui s'ajoutent aux mauvaises performances du premier trimestre. Cependant, le groupe conserve un rendement sur fonds propres élevé de 19,3%. Les bénéfices progressent de 2,8% à 521 millions d'euros au deuxième trimestre alors que ceux du premier trimestre avaient reculé de 8,6% à 475 millions d'euros (voir ci-contre). En effet, lors des trois premiers mois de l'année, Dexia avait provisionné 83 millions d'euros pour le règlement de son contentieux LegioLease. Ce dernier concerne des produits d'achat d'actions à crédit qui avaient été vendus par la banque nérlandaise Labouchère rachetée par Dexia. Les épargnants ont déposé de nombreuses plaintes lorsqu'ils ont perdu de l'argent à cause de ces produits qui devaient leur assurer des gains (voir ci-contre).Mais le résultat opérationnel a également connu quelques problèmes au deuxième trimestre. Le bénéfice d'exploitation recule de 0,3% à 650 millions d'euros contre 680 millions d'euros au premier trimestre 2005. Pourtant, l'activité principale de Dexia, le financement de collectivités, continue de progresser malgré la pression sur les marges due à la faiblesse des taux d'intérêt. Le résultat net augmente de 9,2% à 239 millions d'euros, contre 238 millions d'euros au premier trimestre 2005, et représente 45% du résultat du groupe. Quant aux services financiers aux particuliers, ils continuent d'enregistrer les records de rentabilité du groupe. Le bénéfice s'accroît de 28,2% à 107 millions d'euros. Le résultat d'exploitation de cette branche progresse également fortement, de 24,3% à 160 millions d'euros. En revanche, l'activité de gestion d'actifs voit son bénéfice régresser de 11,9% à 54 millions, contre une progression fulgurante de 46,6% à 58 millions d'euros lors des trois premiers mois de l'année 2005.Au niveau du groupe, les revenus progressent de 1,1% au premier semestre à 2,89 milliards d'euros alors que les coûts augmentent de 4,5% à 1,56 milliard d'euros. En conséquence, le coefficient d'exploitation (charges par rapport au chiffre d'affaires) passe de 52,3% au premier semestre 2004 à 54,1% sur les six premiers mois de l'année.Pour l'avenir, Dexia va procéder à 250 millions d'euros de rachats d'actions au second semestre alors que la banque a déjà racheté pour 350 millions d'euros de ses propres actions au premier semestre. Le groupe a indiqué que son programme de rachat pourrait être interrompu en cas d'acquisition. En effet, Dexia cherche à s'implanter sur le marché roumain et en Europe de l'Est plus généralement. Un développement en Inde et en Chine n'est pas exclu selon Axel Miller, le futur administrateur délégué de Dexia. Quoi qu'il en soit, le groupe se dit confiant pour les résultats 2005 sans donner de chiffres précis. Il conserve ses objectifs de bénéfice par action de 1,92 euro en 2007 avec une croissance de 8% par an.Après avoir perdu 1,56% à 17,63 euros jeudi à la Bourse de Paris, le titre est resté stable vendredi, à 17,63 euros.Dernière ligne droite pour Pierre RichardL'administrateur délégué Pierre Richard vient de présenter ses derniers résultats en tant qu'administrateur délégué de Dexia. Il quittera ses fonction le 31 décembre prochain, laissant sa place à Axel Miller, auparavant en charge de la banque de détail du groupe. Pierre Richard prendra le poste d'administrateur à la place de François Narmon. Le groupe conservera alors sa dualité franco-belge avec l'un des deux administeurs belge et l'autre français. Dexia avait fortement insisté pour garder ce schéma de structure après l'échec du projet de rapprochement avec la banque SanPaolo IMI afin de conserver sa double identité franco-belge.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.