BBVA jette l'éponge pour le rachat de BNL

 |  | 224 mots
BBVA déclare officiellement forfait. Le groupe espagnol a annoncé aujourd'hui, comme attendu (voir ci-contre) qu'il renonçait à son offre publique d'échange (OPE) sur la banque italienne Banca Nazionale del Lavoro (BNL). Le numéro deux bancaire espagnol estime en effet que toute tentative est désormais vaine, puisqu'il ne sera pas en mesure de prendre le contrôle du capital de la banque italienne, en raison de la contre-offre de l'assureur Unipol.Ce dernier, qui projette de lancer une OPA sur BNL en septembre, s'est assuré le contrôle de 41% du capital de la banque italienne par le biais d'accords avec les actionnaires actuels de l'établissement.Le groupe espagnol BBVA avait lancé une offensive sur la banque italienne. Mais il s'est heurté à l'intransigeance de la banque centrale italienne, qui a tout mis en oeuvre pour faire échouer le projet. La contre-offre d'Unipol a été le coup de grâce.BBVA n'est pas la seule banque étrangère à avoir tenté ce type d'opération. Le néerlandais ABN Amro a lui aussi fait une offre sur une autre banque italienne, Banca Antonveneta. Et le Néerlandais fait également face à une contre-offre lancée par Banca Popolare Italiana. ABN-Amro avait d'ailleurs annoncé, mercredi 20 juillet, qu'il n'avait pas l'intention de surenchérir. L'issue de son offre devrait subir le même sort que BBVA.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :