Philips au-dessus des attentes

 |  | 382 mots
Lecture 2 min.
Bonne fin d'année pour Philips. Le groupe néerlandais a en effet terminé 2004 en fanfare, en faisant mieux qu'attendu. Au quatrième trimestre, le chiffre d'affaires de l'un des plus gros fabricants de produits électroniques mondiaux a atteint 9,18 milliards d'euros, sensiblement au dessus des 8,88 milliards d'euros pronostiqués par les marchés et en hausse de 2% sur un an. Pourtant, le groupe a souffert sur la période de la faiblesse du dollar face à l'euro, qui a amputé ses ventes de 4%. Le bénéfice opérationnel est ressorti à 14 millions d'euros, alors que les analystes prévoyaient une perte de 208 millions d'euros. Il est toutefois en nette baisse par rapport aux 608 millions d'euros d'il y a un an. Le résultat inclut en effet pour 576 millions d'euros de dépréciation d'actifs de sa filiale de services médicaux MedQuist sous le coup d'une enquête pour irrégularités comptables aux Etats-Unis. Une charge de restructuration de 175 millions d'euros dans les divisions "Eclairage" et "Electronique grand public" a également pesé sur le résultat. En tout, au quatrième trimestre, le bénéfice net a baissé de 16,7% sur un an à 498 millions d'euros. Il a été gonflé par les gains réalisés sur la ventes des participations non stratégiques détenues dans Vivendi Universal, ASLM et Atos Origin. Sur l'ensemble de 2004, les ventes sont ressorties à 30,32 milliards d'euros, en hausse de 4,4% tandis que le résultat d'exploitation a plus que triplé à 1,6 milliard d'euros. Le bénéfice net, quant à lui, a atteint 2,8 milliards d'euros, contre 695 millions un an avant. En ce début d'année, Philips préfère ne pas s'avancer. "Les signaux mitigés venus des principales économies mondiales nous poussent à rester prudents pour le premier semestre 2005", précise le groupe dans un communiqué. A l'instar de ses concurrents STMicro et Texas Instruments, Philips table au premier trimestre sur une baisse comprise entre 5 et 10% de ses ventes de semi-conducteurs. Bien qu'il génère plus de la moitié de son activité dans l'électronique grand public, le Néerlandais a l'intention de porter davantage l'accent sur des divisions à plus fortes marges, telles que l'éclairage et les systèmes médicaux. Le marché salue ces résultats. A Amsterdam, le titre gagne 4,45% en fin de séance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :