Intel affiche un optimisme à toute épreuve

 |  | 402 mots
Lecture 2 min.
Alors que, en fin de semaine dernière, IBM a déprimé les marchés avec ses résultats trimestriels, ceux d'Intel devraient être de nature à redonner du baume au coeur aux investisseurs. Car loin des difficultés invoquées par IBM (des soucis dans les zones où l'économie tourne au ralenti), Intel a pour sa part parfaitement rempli son contrat au premier trimestre. Pour preuve, le résultat net a progressé de 25% à 2,15 milliards de dollars. Calculé par action, ce même bénéfice est de 34 cents alors que le marché n'espérait en moyenne que 31 cents.Si Intel a réalisé une telle performance, c'est parce que l'activité s'est révélée dynamique. Intel avait récemment ajusté vers le haut sa fourchette de prévision de chiffre d'affaires (de 9,2 à 9,4 milliards de dollars). La cible a été dépassée avec des ventes de 9,43 milliards d'euros, en hausse de 16,6%. Et cette progression n'a pas été réalisée au détriment de la rentabilité. La marge brute est ressortie à 59,3%. Un joli score par rapport aux 56% du quatrième trimestre 2004 et aux 56-58% attendus par Intel."Nous voyons encore une demande solide au niveau mondial", a noté le directeur financier Andy Bryant, ajoutant: "je ne peux pas dire que nous observions les signes de faiblesse que voit IBM". Difficile en effet, au vu des chiffres délivrés, de parler de turbulences pour un groupe qui reste porté par le succès de ses microprocesseurs Centrino (à destination des ordinateurs portables) et se montre de plus en plus confiant dans les procédés de fabrication de ses produits basés sur des puces de 65 nanomètres.Cette nouvelle technologie doit d'ailleurs être le moteur du groupe dans les mois à venir. Un moteur qui paraît monter en régime. Ces produits étaient déjà en partie à l'origine de la révision à la hausse des objectifs du groupe en mars dernier. Aujourd'hui encore, ils lui permettent d'afficher un optimiste total. Intel a ainsi relevé de 4,9-5,3 milliards à 5,4-5,8 milliards de dollars ses prévisions de dépenses d'investissement au cours de l'année et de 58% à 59% son objectif de marge brute annuelle.Mais la prochaine étape consistera avant tout à réussir le deuxième trimestre. Intel attend sur la période des ventes de 8,6 à 9,2 milliards de dollars et une marge de 54% à 58%.En fin de matinée, à New York, l'action gagne 2,83%, à 23,27 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :