L'offre commune retenue pour la concession de Galileo

Sans surprise, l'offre commune proposée par les deux consortiums iNavSat et Eurely a été retenue pour exploiter le système européen de navigation par satellite Galileo. "L'évaluation de la proposition commune par GJU a clairement montré une valeur ajoutée", a expliqué dans un communiqué l'entreprise, créée par la Commission européenne et l'Agence spatiale européenne, la Galileo JU (GJU).L'entreprise "va maintenant commencer les négociations pour le contrat de concession", qui devra être finalisé avant la fin de l'année, "sur la base de cette proposition conjointe", ajoute le communiqué. Ce sont donc les deux consortiums, iNavsat (EADS, Thales) et Eurely (Alcatel, Finmeccanica) qui seront chargés de cette concession d'une durée de 20 ans. Ils auront la charge d'exploiter pendant cette période Galileo, destiné à concurrencer le seul grand système de navigation par satellite existant aujourd'hui, le GPS américain. Ils devront aussi en tirer des recettes commerciales. Galileo avait échoué à deux reprises à départager les deux consortiums, qui se sont donc résolus à faire une proposition commune. Toutefois, la fusion des deux offres "ne pose pas de problème en ce qui concerne les marchés publics et la concurrence", assure la GJU.Le choix de cette proposition conjointe est donc sans surprise. Le seul frein potentiel aurait pu provenir de l'Allemagne, qui, désireuse d'assurer un "retour" suffisant à son industrie, ne masquait pas ses réticences. Pour le commissaire européen aux Transports, Jacques Barrot, l'offre conjointe "prévoit des recettes commerciales plus importantes grâce à la mise en commun du savoir-faire des deux partenaires".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.