EMI revoit ses objectifs financiers en baisse

Sur le marché, la déception est de taille. Le numéro trois mondial de la musique, EMI Group, revoit à la baisse ses ambitions pour l'exercice 2004-2005 (clos en mars). La major du disque prévoit ainsi d'enregistrer une baisse de 8 à 9% de son chiffre d'affaires dans sa division disques, et un bénéfice avant impôts, éléments exceptionnels et amortissement des survaleurs de 138 millions de livres (197 millions d'euros). Les analystes tablaient sur un bénéfice de 168 millions de livres.La forte baisse de ces ventes de disques est due au report de la sortie de deux albums majeurs pour le groupe, cette année. Ainsi, les opus des artistes Coldplay et Gorillaz ne paraîtront qu'en 2005-2006. Le dernier album de Coldplay s'est vendu à 9 millions d'exemplaires et celui de Gorillaz à 4 millions. "Sur cette base, nous nous attendions à ce que leurs nouveaux albums pèsent à hauteur de 4% dans les ventes de disques totales d'EMI en 2004-2005", commente un analyste de Bear Stearns. Ainsi, pour EMI, la baisse des ventes ne lui permettra pas de conserver ses parts de marché (13,4% en 2003) sur l'ensemble de l'exercice, alors qu'en novembre dernier il comptait encore maintenir sa position et confirmait même ses objectifs pour 2004-2005.Aussi, même si le groupe bénéficie toujours de la robustesse de son activité édition avec EMI Music Publishing et s'il croit toujours au redressement de l'industrie musicale, le marché ne cache pas sa déception. En Bourse, le titre plonge de 16,62% à 234,50 pence à la clôture.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.