Victoire majeure pour les cigarettiers outre-Atlantique

 |   |  209  mots
C'est un poids immense que vient d'ôter la Cour suprême américaine des épaules des cigarettiers. La plus grande instance judiciaire outre-Atlantique a en effet rejeté la demande du gouvernement américain de revoir un jugement en appel qui lui avait interdit de réclamer 280 milliards de dollars de dommages aux fabricants de cigarettes.Le gouvernement avait en effet demandé, en juillet dernier, de revoir ce jugement d'une Cour d'appel qui s'opposait à la possibilité pour le gouvernement de s'appuyer sur la loi "anti-racket" de lutte contre le crime organisé pour faire cette demande exorbitante représentant 50 ans de bénéfices réalisés par les fabricants de cigarettes. Parmi les sociétés concernées par cette plainte, on note Philip Morris (filiale d'Altria), Reynolds et British American Tobacco, entre autres.Cette saga judiciaire qui semble prendre fin avait été initiée par le gouvernement fédéral en 1999. Ce dernier avait lancé une plainte contre les fabricants de cigarettes, accusés d'avoir trompé le public en n'informant pas réellement des dangers du tabac.La nouvelle a fait l'effet d'une bombe en Bourse. Le titre Altria a ainsi bondi de plus de 6% en milieu de séance. Quant à British American Tobacco il reste stable, à Londres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :